25.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilEconomieLancement du premier salon étudiant de Mayotte ouvert pendant 4 jours

Lancement du premier salon étudiant de Mayotte ouvert pendant 4 jours

Rencontres avec les employeurs, échanges sur l'entrepreneuriat : le premier salon étudiant de Mayotte organisé par l'association des étudiants du CUFR veut parler d'avenir. Celui des jeunes mais aussi celui de Mayotte. Avec un message : il n'y a pas que la fonction publique dans la vie !

“Quand on parle des étudiants de Mayotte, on parle d’échec, de problèmes de bourse…” Benoise Ben Athmane, présidente de l’Aecum (association des étudiants du centre universitaire de Mayotte) veut en finir avec ces idées qui ont la vie dure, et qui, pire, reposent sur des bases factuelles solides. Il faut donc agir sur deux fronts, d’autant que “les étudiants mahorais ont du talent et peuvent réussir de grandes choses, il suffit de croire en eux et de les accompagner” exprime la bénévole en propos liminaire de l’ouverture du premier salon de l’étudiant de Mayotte, organisé par son association.

Ce n’est pas la première fois que les étudiants se voient proposer des actions d’information sur les filières, mais ce format lui, est une première explique en substance Saïd Mohamadi, co-organisateur de l’événement. “Jusque là on était sur des forums des métiers et des formations, or un forum dure moins longtemps. Là on parle d’un événement organisé par des étudiants, pour des étudiants”.

Le salon s’adresse aux étudiants en début de parcours universitaire, aux étudiants de BTS et aux élèves de terminale, principalement. Deux axes sont proposés : “découvrir les métiers qui recrutent sur le territoire” et “découvrir l’entrepreneuriat” détaille le bénévole.

La présidente de l’Aecum aimerait qu’on croie davantage dans les étudiants mahorais

Sur le premier point, des rencontres sont prévues dès ce mardi entre des chefs d’entreprises et les étudiants, sous la forme d’entretiens à la mode speed-dating. Le but étant de présenter aux jeunes des métiers et des opportunités de carrière. En clair, “il s’agit de  demander à des professionnels de venir échanger avec de futurs professionnels” explique Saïd Mohamadi.

L’autre axe, c’est de sensibiliser à l’entrepreneuriat, autre voie en développement rapide à Mayotte. “L’idée est de demander aux étudiants qui ont une idée de création d’entreprise de la peaufiner avec des professionnels. Ils la préparent jusqu’au stade du financement. En fin d’année, un jury en sélectionnera 5”. Les projets les plus pertinents seront donc les start-up de demain !
Le but de ces projets présentés jusqu’à jeudi est d’offrir un autre regard sur la vie professionnelle que la voie royale de la fonction publique, synonyme pour les parents de stabilité, de sécurité de l’emploi et de revenus décents. “Nos parents nous ont toujours expliqué qu’il valait mieux travailler dans la fonction publique, mais il reste de la place pour tout le monde dans l’entrepreneuriat, beaucoup de jeunes sont doués dans des domaines variés” poursuit le jeune-homme, rejoignant dans les grandes lignes le leitmotiv de sa présidente.

Pour Saïd Mohamadi, il faut penser au delà de la seule fonction publique

Néanmoins, avoir un projet d’entreprise ne dispense pas de suivre ses cours. “A Mayotte, 81% des diplomés de l’enseignement supérieur ont un emploi” rappelle Aurélien Siri, directeur du CUFR. Le diplôme universitaire reste pour les employeurs un gage de sérieux dans la formation du jeune précise-t-il. Et si le CUFR n’a “pas de place pour tous les bacheliers” et jouit de partenariats avec plusieurs universités extérieures, sa capacité d’accueil se développe. De 378 places pour les nouveaux étudiants en 2018, le centre universitaire de Mayotte passe à 475 nouvelles places en 2020.

 Le conseiller départemental du canton de Dembéni Issa Issa Abdou ne pouvait rater ce premier jour de salon dans son fief. Parmi les carrières en souffrance à Mayotte, il a tenu à partager avec les étudiants son expérience personnelle et ses mésaventures de robinets pour constater qu’il est “difficile de trouver un plombier à Mayotte”. Histoire de leur filer un bon tuyau.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

UICN, Zones humides

Bilan du congrès mondial de l’UICN: se donner les moyens de...

0
Après le Congrès mondial de l’UICN à Marseille, les États confirment une nouvelle fois leur volonté d’adopter un nouveau cadre mondial de la biodiversité pour mettre fin au déclin de la nature et renverser la tendance d’ici 2030.Cinq grandes décisions sont prises. Parviendront-ils à les pérenniser ?
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar