31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEnvironnementDes tortues décédées par ingestion de déchets

Des tortues décédées par ingestion de déchets

La Parc marin a procédé à l'autopsie de quatre cadavres de tortues: la mort de deux d'entre est liée à la présence de déchets, notamment des fils de pêche.

Lors d’une formation organisée par le Parc dans le cadre de l’animation du Réseau Echouage Mahorais de Mammifères marins et de Tortues marines (REMMAT), à destination de ses membres, et dispensée par Kélonia (le musée et centre de soin des tortues marines de La Réunion), deux tortues imbriquées et deux tortues vertes ont été nécropsiées (autopsiées) les 6, 7 et 20 février. Alors que pour deux d’entre elle la cause du décès n’est pas avérée, les conclusions pour les deux autres sont clairement établies, comme le détaille la Parc Naturel Marin.

“Sur la plage de Tchapou, proche du village de Kani-Kéli, une jeune tortue verte est retrouvée morte. Elle est amputée de la nageoire gauche mais cette blessure ancienne n’est pas la cause du décès de l’animal. En revanche, la nécropsie révèle la présence d’un hameçon et d’un fil de pêche de 180 cm dans une grande partie de l’estomac et de l’intestin. Ce fil a cisaillée l’appareil digestif, et l’animal a fini par mourir de faim.

Des déchets de la terre à la mer

La cause du décès (© M-H Duffaud / Office français de la biodiversité)

Une autre jeune tortue verte trouvée aux abords du remblai de M’tsapere a un morceau de tissu, du plastique et des fils qui enserrent sa nageoire avant droite. L’animal a été contraint de tracter cet encombrant bagage lors de ses déplacements, entrainant des difficultés à plonger. Ce garrot sur la nageoire a provoqué une nécrose et un empoisonnement du sang entrainant la mort. On a également trouvé dans son jabot une quantité notable de plastique et de fils qu’elle avait donc mangés.”

Cette opération d’autopsie est rare car souvent les cadavres en décomposition ne sont pas forcément gardés, ou alors elles sont braconnées.

Le Parc invite les acteurs du lagon à ramasser leurs déchets. Plus compliqué quand il s’agit d’un hameçon de fil de pêche coincé dans un caillou, mais tout doit au moins être mis en œuvre. D’autre part, le tri à terre éviterait aux déchets de se déverser dans le lagon et de l’empoisonner: “On trouve en moyenne 8 kg de déchets pour 100 m de plage et les plastiques représentent 9 déchets sur 10. Environ 2/3 des déchets pourraient entrer dans une filière de recyclage ou être valorisés*. Chacun peut donc agir à son niveau”.

Vous voyez une tortue, un dugong ou un dauphin mort ou blessé ? Signalez-le en appelant le REMMAT au 0639 69 41 41.

*Données issues de l’observatoire des déchets marins mis en place par le Parc en 2016.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.