L’UDAF condamne les coupures d’électricité et d’eau, et demande une enquête

Ali Nizary, le président de l'Union Départementale des Associations Familiales de Mayotte,  "condamne fermement les coupures d'électricité et de l'eau à répétition que le département connaît depuis plusieurs semaines".

0
595
Ali NIzary, président de l'UDAF Mayotte

Celui qui est le porte parole des familles de Mayotte, évoque les “conséquences graves sur la santé de plusieurs personnes”, qu’ont provoqué les coupures aléatoires liées à la grève chez EDM. Si le CHM est outillé pour faire face à l’urgence en terme de groupes électrogènes, ce n’est pas le cas des particuliers qui se sont trouvés dans l’impossibilité de faire fonctionner leurs appareils de soin à domicile, les lits médicalisés ou des appareils de respiration.

L’UDAF demande qu’une enquête soit menée, “s’il s’agit des actes de malveillance”, et que les auteurs soient “sévèrement punis”.

Ce week-end, l’UDAF de Mayotte a recensé les familles qui ont subi des préjudices, “mais beaucoup ne sont pas forcément prêtes à témoigner”. Le président Nizary souhaite contacter l’ensemble des victimes des coupures, “une rencontre entre EDM, l’UDAF et les autorités est à envisager pour trouver les solutions qui s’imposent, d’une part pour éviter ces genres de situations et d’autre part pour réfléchir à la question de réparation de préjudice.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here