Reforme des retraites : les syndicats ont répondu à l’appel national

1
268
Les grévistes devant le lycée de Petite Terre la semaine dernière

Des actions ont été menées dans certains établissements ce jeudi 6 février d’appel à la grève contre la réforme des retraites. Mais pas que.

Le personnel du lycée de Tsingoni avait appelé à manifester contre le système de retraite par points, mais aussi contre la réforme du Bac, ainsi que “la dégradation des conditions de travail en enseignement prioritaire”, avec “une augmentation constante des effectifs des classes avec des classes à 30 élèves en 3ème et 4ème et le passage de 25 à 28 élèves en 6ème”, des “conditions de travail indignes avec des violences au sein de l’établissement, comme l’intrusion armée de personnes étrangères à l’établissement, qui ne sont pas relayées à l’ensemble de l’équipe éducative.”

De son côté, le SNUipp-FSU représentait ce jeudi des enseignants du 1er degré “fortement mobilisés contre le projet de loi de reforme des retraites dont nous demandons le retrait”. L’introduction de l’indexation des salaires dans l’assiette des cotisations, n’a fait qu’accentuer leur colère. Comme l’a expliqué la ministre des outre-mer, d’un côté, les cotisations permettront de relever le niveau des retraites, mais d’un autre, elles infléchiront
le pouvoir d’achat. “Le SNUipp FSU Mayotte s’oppose vivement à cette disposition qui va à l’encontre de ses revendications sur l’augmentation de l’indexation des salaires.” Il fait remarquer que “aucun retraité mahorais issu du corps de la CDM intégré dans la fonction publique ne bénéficie ni de l’ITR ni de la bonification outre-mer”.

Rivo : “Le 1er ministre évoque une transition de 15 ans, pour l’indexation des salaires”

Un problème évoqué sur le plan national lors d’une entrevue à Matignon où étaient reçus FSU et SNUipp. Ils ont également évoqué l’incidence de l’ancienneté générale de service qui n’a pas été prise en compte à Mayotte lors de l’intégration dans la Fonction publique d’Etat. “Le 1er ministre évoque une transition de 15 ans, pour l’indexation des salaires, et acte que ce sujet fera partie des discussions”, rapporte le syndicat.

De plus, le SNUipp FSU Mayotte a été auditionné hier, en visio-conférence par les députés, Mansour Kamardine et Serge Letchimy de la mission flash de la délégation aux outre-mer. Une rencontre avec la députée Ramlati Ali est également prévue vendredi matin.

La grève et les actions reprennent lundi 10 février.

De leur côté, des enseignants du SNES-FSU s’étaient retrouvés devant le lycée de Petite Terre où le recteur passait une partie de la matinée, et à Kwalé, les portes étaient fermées en matinée, “contre la réforme des retraites et pour l’égalité des chances des élèves”.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here