Cotisations sur les sur-rémunérations des fonctionnaires : le FSU-SNUipp s’insurge

0
598
L'indexation, un combat de toujours pour le SNUipp Mayotte (Image d'archives)

Comme nous l’avions indiqué, une partie de la sur-rémunération des fonctionnaires en Outre-mer sera intégrée dans leur retraite, dans le cadre du futur régime universel de retraite, et seront donc soumis à cotisations, a annoncé mardi la ministre des Outre-mer Annick Girardin à l’Assemblée nationale. Si on ne sait pas encore sous quelle forme la loi de réforme des retraites va concerner Mayotte eu égard au niveau moindre des pensions, il semble que la cotisation sur une partie des sur-rémunérations s’applique.

La ministre Annick Girardin avait précisé que les montants et les taux seraient fixés par décret, donc après le vote de la loi.

Une mesure destinée à compenser la perte du pouvoir d’achat des retraités ultra-marins « du fait de la disparition programmée de la bonification outre-mer (2025) et de l’Indemnité Temporaire de Retraites (2028) », rapporte le FSU-SNUipp dans un communiqué accusateur, « Cela impactera inéluctablement le pouvoir d’achat des personnels du 1er degré. Une perte inacceptable ! Cet élargissement de l’assiette de cotisation ne compensera nullement la disparition programmée de l’ITR et la bonification outre-mer pour les retraités Mahorais. Devons-nous rappeler que les anciens fonctionnaires de la CDM intégrés dans la fonction publique ne bénéficient ni de l’ITR ni de la bonification outre-mer ? »

Le syndicat avait déjà réagi aux propos du président de la République qui considérait que la sur-rémunération était responsable de la vie chère en Outre-mer.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here