“Un Etat laïque n’est pas antireligieux”, Maïla Mohamed

Empreint de sagesse et d'une profonde compréhension des lois et principes de la République, voici le discours intégral de Maïla Mohamed, l'élève qui a remporté le concours d'éloquence vendredi au lycée de Sada.

11
1598
Maila Mohamed a reçu le premier prix d'éloquence pour un discours brillant et vibrant

“Mesdames, messieurs, monsieur le vice recteur bien le bonjour!
Revenons à la laïcité :c’est la seule solution pour qu’il puisse y avoir la paix entre des gens venant d’horizons différents” nous dis Elisabeth Badinter.

En effet aujourd’hui nous vivons dans une société complexe, qui peut sembler intolérante. Pourtant la société a bien évolué depuis le temps du concordat de Bonaparte où les français ne pouvaient se déclarer que catholique, protestant ou juif. C’était les seuls cultes qui étaient reconnus et financés par l’Etat, aucune une autre religion n’était tolérée, encore moins l’absence de religion. Exactement c’est à ça que je fais référence, aujourd’hui nous vivons dans une société où le fait d’avoir une religion, une culture, une couleur de peau ou un langage différent à autrui n’est pas très toléré. Alors ayons pitié, ayons de la compassion envers ceux qui ne tolèrent pas… C’est à eux que je m’adresse aujourd’hui. Je leur demande juste d’être en paix avec eux mêmes, c’est à eux que je demande une certaine humilité. Avez-vous oublié notre devise ? Avez-vous oublié la laïcité et les droits de l’Homme et du citoyen?
En effet je viens de citer un mot primordial pour le vivre ensemble, un mot unique, un mot pas comme les autres, un mot qui rassemble des gens :”LAÏCITÉ “.

Ceci dit la question qui revient toujours et pas des moindre : Qu’est -ce que la laïcité ?Mais surtout qu’est -ce que la laïcité à la française? En effet laïcité c’est un mot qui n’existe qu’en français et cela n’est pas pour rien. Le principe de laïcité est profondément lié à notre histoire et c’est pour cela qu’il a inspiré un modèle particulier.

Mesdames et messieurs de prime abord sachez que la laïcité c’est la liberté de penser ce que l’on veut, vous pouvez être athée, humaniste, agnostique, croire en une religion, en changer ou être indifférent. Vous voulez croire en une vache, en une pierre? Croyez et ayez foi en elles, car la laïcité elle vous le permet c’est une liberté absolue. Mais encore la laïcité c’est une liberté qui vous permet d’exprimer vos convictions à condition de respecter autrui, c’est ce que l’on appelle la liberté d’expression qui est une liberté relative.

De plus la laïcité c’est le libre exercice des cultes et la neutralité absolue de l’Etat. En effet depuis la loi du 9 décembre 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, la liberté de croire et de ne pas croire est assurée par la République. Et bien oui, la laïcité c’est la séparation de l’Etat et des religions absolue de la sphère publique c’est à dire les collectivités et les services publiques à l’égard des religions. Par exemple le président de la République ne jure pas sur la bible, contrairement au président américain, il n’y a pas de prière avant la réunion du parlement ou du conseil municipal. Ainsi l’Etat ne reconnait aucune religion, n’en favorise aucune et n’en discrimine aucune.

Nonobstant la laïcité n’est pas une idéologie, c’est simplement un principe de la République, une loi qui s’impose à tous. Il ne faut pas non plus confondre la laïcité avec l’athéïsme, on peut très bien être croyant et laïque ou athée et non laïque. Il faut aussi que vous sachiez que la laïcité ce n’est pas la guerre contre les religions, un Etat laïque n’est pas antireligieux, il est est areligieux c’est -à dire sans religion. Il veille seulement à empêcher les tentatives possible des religions d’imposer leurs lois particulières à l’ensemble de la société. Par exemple sur le mariage, la contraception ou l’alimentation. Il s’oppose donc à ce que l’on appelle le Cléricalisme.

Mais attention, invoquer la laïcité contre une seule religion ce n’est pas la laïcité, c’est du racisme ou de la discrimination puni par la loi. Par ailleurs deux lois récentes portent souvent à confusion. En 2004, une loi interdit aux élèves des écoles, collèges et lycées publiques le port de signes ou de tenues par lesquelles ils manifestent ostensiblement une appartenance religieuse. Toutefois les élèves peuvent porter des signes religieux tant qu’ils sont discrets. Cette loi vise à préserver les enfants des pressions, y compris de leurs camarades afin qu’ils puissent ensuite faire leur propre choix, mais elle ne concerne pas l’école privée, ni l’université dont les étudiants sont majeurs, elle ne concerne pas non plus les parents ni les intervenants extérieur.

La loi de 2010 prête elle aussi a confusion, elle interdit de dissimuler son visage dans l’espace public. C’est-à dire porter un voile intégral, une cagoule, un casque à moto etc. Mais sachez que cette loi ne se fonde pas sur le principe de laïcité, elle a été écrite dans un objectif de sécurité et d’ordre publique. Tout cela pour nous permettre de vivre ensemble et en paix malgré nos différences.

En effet le vivre ensemble est à la portée de celui qui en fourni l’effort, bien que la coexistence entre les hommes ne soit pas des plus faciles. Car il est vrai que lorsque mon petit frère surgit en furie dans ma chambre, alors que je suis confortablement installée devant mon film préféré, la notion de bon vivre ensemble m’échappe quelque peu. Pourtant globalement il suffit d’un petit peu de bonne volonté pour contribuer au bien-être collectif.

Martin Luther King disait “Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots”. Mesdames et messieurs apprenons à vivre ensemble, aimons nous, respectons nous, aidons nous, apprenons à partager car le fait d’être différents fait la beauté humaine. Heureusement, je dis bien heureusement que nous sommes différent; heureusement que nous appartenons à différentes cultures. Sinon que pourrions nous apprendre? Nous apporter? Mesdames et messieurs soyons heureux d’être différents, soyons fiers car sans cela la vie n’aurait pas d’exploration, ce sont nos différences qui nous poussent à découvrir de nouveaux horizons et à les apprécier.
Ainsi, j’aimerais finir sur le fait que la justice, la liberté, la solidarité, la tolérance, le respect et l’équité sont des valeurs essentielles de la démocratie. Ces valeurs son aussi à la base des droits de l’Homme et du citoyens. Alors soyons fière d’être français, soyons fière de vivre dans une République laïque.
Vive la République,
Vive la laïcité,

Merci”

Maïla Mohamed, gagnante du concours d’éloquence du lycée de Sada

11 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here