25.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 juin 2022
AccueilorangeDoc Leo : « La première inclusion, ce serait d’associer les handicapés aux décisions...

Doc Leo : « La première inclusion, ce serait d’associer les handicapés aux décisions institutionnelles »

Les notifications, « le sésame pour accéder aux aides », se conjuguent toujours au futur à Mayotte. La MDPH, bras armé du département pour le handicap, était pointée du doigt lors des 1ères Journées Départemental du Handicap. Elles se tenaient dans l’auditorium du lycée de Mamoudzou Nord… dépourvu d’accès au handicap.

Gambader sur ses deux jambes, Doc Leo connaît. Jusqu’à ce jour où, alors qu’il avait 23 ans, tout a basculé : « Sous l’emprise de drogues, j’ai sauté par la fenêtre du 4ème étage », explique-t-il devant les organisateurs des premières Journées départementales du Handicap. Des experts sont présents, notamment Charles Gardou, Anthropologue et professeur à l’Université Lumière Lyon II, et Stéphane Corbin, Directeur de la compensation CNSA.

Ces journées étaient attendues d’autant que le président du Département Soibahadine Ibrahim Ramadani rappelait que l’état des lieux de la politique du handicap à Mayotte était un des axes de son Plan de Mandature 2015-2021, et qu’il convenait que les réponses au handicap étaient insuffisantes. En effet, depuis sa création par la dynamique Evie Faugas, il y a dix ans, la Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH) s’est laissée couler. Les directeurs et trices, se sont succédé, avec à la fin le même constat dressé par tous au micro ce jeudi : la déficience dans la prise en charge du handicap vient du manque de notifications par la MDPH, « or c’est le sésame pour accéder à la prise en charge de la personne par les institutions accompagnatrices », appuyait le vice recteur Gilles Halbout.

Le président Soibahadine lançait les 1ères Journées départementales du handicap

Pour Doc Leo, que nous avons interrogé, rien n’a évolué du côté de la MDPH, « j’ai l’impression que chaque année, un problème supplémentaire se pose ». En fauteuil, et avant d’entamer un slam, il expliquait avoir été mal à l’aise qu’on doive le porter pour arriver sur la scène, « je n’ai pas l’habitude qu’on me pousse ».

En l’absence de son directeur, en arrêt maladie, nous avons interrogé le président de la MDPH, le conseiller départemental Ali Debré Combo, qui se veut rassurant : « Dès la semaine prochaine, nous nous rendons dans les institutions et les établissements scolaires pour lister les demandes ». Mais les acteurs attendent désormais des actes concrets.

« Liberté, égalité, fraternité », le Graal

Car la notification déverrouille tous les accès, notamment l’inscription en place d’accueil, comme le rappelait le préfet Jean-François Colombet, qui annonçait des avancées dans ce domaine : « Nous avons un retard à rattraper avec seulement 600 places d’accueil. Les nouvelles mesures vont nous permettre d’en disposer de 1.000 supplémentaires. Il faut ensuite faire un effort sur l’insertion professionnelle. Or, nous avons un taux légal d’emploi en entreprise de personnes en situation de handicap inférieur à la métropole, car le nombre de notification est insuffisant. ». Plutôt que d’inclusion, le préfet préfère parler de, « liberté d’aller et venir », « d’égalité d’accès aux droits », de « fraternité dans le sens de la solidarité », « c’est cela la République française.

Jean-François Colombet : “La notification par la MDPH conditionne la prise en charge et l’insertion professionnelle”

Cette sous-évaluation des personnes en situation de handicap se résume en une proportion donnée par Gilles Halbout : « Nous avons deux fois moins d’élèves en situation de handicap qu’ailleurs sur le territoire de la République. Non parce qu’il y en a moins, mais parce qu’on en dépiste deux fois moins. » Mayotte est donc « en rattrapage » sur ce point aussi, avec une nuance, le handicap est souvent tu, mal vécu par les familles, avec parfois des interprétations animistes. Il va donc falloir communiquer aussi sur ce point. Le biais choisi par le représentant de l’Education nationale, citant l’écrivain Georges Pérec, devrait y aider, « c’est tellement tentant de vouloir distribuer le monde entier selon un code unique, les deux hémisphères, les quatre saisons, douze mois, malheureusement ça ne marche pas comme ça, ça ne marchera jamais. »

« Désinsulariser le handicap »

Le discours de Gilles Halbout en langage des signes

L’Education nationale est sur une « vitesse de croisière » avec la prise en charge de 1.100 élèves en situation de handicap, « en attendant les notifications », donc des élèves supplémentaires. Aux Projets Personnalisés de Scolarisation qui permettent la mise en place de différents aménagements et adaptations pour l’élève, vont se greffer les Pôles inclusifs d’Accompagnement Localisé, PIAL, « avec des simplifications administratives ».

« Désinsulariser le handicap », l’image de l’anthropologue Charles Gardou est belle, traduite par Gilles Halbout autant dans son sens humanisant, « ce qui est facilitateur pour les uns est bénéfique pour les autres », que dans l’accès aux standards internationaux.

Plutôt que d’inclusion, Soibahadine Ibrahim Ramadani souhaite parler de société accueillante et accompagnante… Et ça commence par l’accès aux bâtiments scolaires et aux services publics. Justement, Doc Leo nous confiait que « si on veut parler d’inclusion, ce serait bien qu’on nous consulte, nous, les handicapés, que je préfère nommer les ‘handicapables’, sur les actions à mener et éviter les mauvaises décisions ».

Les Journées se poursuivent ce vendredi avec des tables rondes et une journée grand public ce samedi. (Lire programme-JDHM-2019)

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Convention partenariale entre la CC Sud et Hawa Mayotte

139533
La Communauté de Communes du Sud de Mayotte (CC Sud) et l’observatoire de la qualité de l’air de Mayotte, Hawa Mayotte, ont signé la convention de partenariat à l’Hôtel Sakouly samedi dernier. Cet accord acte le partenariat entre l’intercommunalité et l’Association Agréée de la Surveillance de Qualité de l’Air (AASQA) de Mayotte.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139533
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com