Départ d’Etienne Guillet et mouvements chez les sous-préfets de Mayotte

0
1780
Etienne Guillet a supervisé la mise en place du Grand Débat national à Mayotte

C’est la loi de la rotation préfectorale, avec un séjour plus long que la moyenne cependant pour Etienne Guillet, directeur de cabinet qui aura connu trois préfets.

Etienne Guillet quittera son poste “à sa demande” indique le décret du président de la République du 8 octobre 2019. Il aura été directeur de cabinet de trois préfets, deux brièvement, Frédéric Veau et Jean-François Colombet, et l’un plus étroitement, Dominique Sorain, notamment sur l’après conflit social de 2018, et la mise en place du plan Avenir pour Mayotte.

Spécialisé malgré lui en phénomènes naturels, il aura du décrypter pour le grand public l’épisode  d’essaim de séismes, puis de l’éruption volcanique, pour enchainer avec le météorite avec le passage d’une boule de feu dans le ciel mahorais le 18 février 2019, sans oublier l’alerte cyclonique, merci à Kenneth ! Soulignons sa disponibilité sans faille, notamment lors de ces évènements. Il quittera son poste le 28 octobre, pour intégrer une institution actuellement sous les feux des projecteurs, la Préfecture de Police de Paris, en tant que Directeur de la Citoyenneté et des Libertés publiques.

Etienne Guillet lors d’une opération de contrôle routier

C’est Jean-Baptiste Constant qui lui succède. Il nous arrive de la préfecture de la Loire où il exerçait les mêmes fonctions de directeur de cabinet.

Autre nomination paru ce 7 octobre, Hadrien Haddak, inspecteur des finances de 2e classe, est nommé sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de Mayotte, un poste qui n’existait pas jusqu’à présent.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here