Drame de Sada : 6 interpellations, autopsie de la victime ce matin

Sept jeunes ont été identifiés suite à l'homicide de Sada samedi matin. Six sont aux mains de la justice et quatre ont déjà été mis en examen pour assassinat. Le parquet a mis le paquet pour que l'enquête aille vite.

26
1863
Le procureur aux côtés du Capitaine Esposito, commandant en second de la section de recherche

Des moyens exceptionnels ont été mis en oeuvre à la demande du parquet pour obtenir des résultats rapides dans l’affaire du jeune tué samedi matin à Sada.
A l’issue d’une journée d’auditions devant le juge d’instruction, quatre suspects, tous mineurs, ont été mis en examen du chef d’assassinat. L’un d’eux a été envoyé en centre éducatif fermé à La Réunion. Deux autres placés en détention provisoire et le troisième dort en prison en attendant que le juge des libertés et de la détention ne se prononce sur son cas en fin de semaine. Mardi soir et ce mercredi matin, deux autres mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue. Selon les auditions, tous appartiendraient à un groupe de jeunes de Sada, la plupart y sont d’ailleurs nés.

Selon les éléments disponibles, le drame serait survenu suite à une rixe entre ce groupe, et une “bande” de Passamaïnty. Un premier affrontement a eu lieu vers 10h30 samedi matin. Les protagonistes se sont ensuite retirés, et ceux de Sada se sont repliés vers la plage où ils ont fait le plein de pierres, avant de revenir au contact. C’est lors de cette deuxième phase de rixe que la victime a été atteinte, vers 11h30. Deux heures plus tard, les secours prononçaient le décès du jeune homme de 19 ans.

Alors que son autopsie était en cours ce mercredi matin, un médecin ayant été mobilisé de Paris en urgence, les causes de la mort restent incertaines. Le garçon “a reçu des coups au ventre, au thorax et à la nuque” indique le procureur Camille Miansoni. Une sacoche remplie de galets a été récupérée sur les lieux ainsi que de nombreuses pierres. Les auditions ont révélé la présence sur place d’armes blanches, couteaux et tournevis. L’autopsie doit déterminer si de telles armes ont pu causer la mort de la victime.

L’assassinat retenu

Malgré ces éléments, “les motifs de l’agression restent assez flous” indique le procureur. “On évoque tantôt une rixe sur fond de vol, tantôt une provocation. L’instruction qui commence permettra peut-être de cerner les mobiles”. Les auditions révèlent aussi que “des mis-en-examen ne connaissaient même pas la victime” selon le procureur. Plusieurs ne semblent pas non plus avoir pris conscience de la gravité des faits ni des conséquences.

Reste qu’à ce stade de l’enquête, la préméditation est retenue, et l’intention de tuer, fortement suspectée. Ce qui a amené le juge d’instruction à retenir le chef d’assassinat (un meurtre prémédité), un crime passible de 30 ans de réclusion devant la Cour d’Assises des mineurs.

Camille Miansoni

“Le fait qu’ils soient revenus après avoir ramassé des galets laisse supposer la préméditation (…) On recherche l’intention d’homicide dans les déclarations, explique le procureur, et dans l’acharnement, dans la façon dont ils accomplissent l’acte, on peut déceler l’intention d’homicide”. Un septième protagoniste présumé a été identifié grâce aux témoignages recueillis sur place, mais n’a pas encore été arrêté.

Conscient qu’il y a “toujours un risque de représailles” le parquet indique par ailleurs que “des mesures de sécurisation exceptionnelles ont été prises” pour protéger les abords des collèges et lycées. Il indique toutefois qu’il y a “une responsabilité des proches”, notamment des parents, dans la prévention de telles actions.

Y.D.

26 Commentaires

  1. Tensions inter-communautaires oui ou non! Si oui, on connaît le chef d’orchestre!
    Cf Rwanda, Utu/Tutsi!
    Au lycée Mamoudzou Nord, les enseignants apprennent à leurs élèves comment haïr une communauté qui les accueille!

    • Coco Mida cf Rwanda ? Les belges sont responsables ici aussi ? Ah nonnnnn ! Le blanc ? C est beau La France !! En Métro,
      Certains disent que Mayotte est
      Une fausse septique , à Mayotte certains pointés du doigt le blanc …mais finalement blanc ou noir vous vous ressemblez par votre connerie, et votre haine est la même !! Et encore
      Une fois dédouanez vous de votre responsabilité et accusez les autres des maux que vous avez créés !!

    • Si Mayotte est une fosse sceptique, je n’ai pas de vocabulaire pour qualifier ce qu’est la Métropole! Les égouts ne représentent rien vue l’ampleur des horreurs et autres atrocités commises!
      Que reprochez-vous aux Mahorais qui auraient dépassé les agissements des autres? Comoriens ou métropolitains?

    • Ina Lada Mahorais vous ne m avez pas comprise !! Je parle de certains propos justement de métropole (que j ai lu sur un journal relatif à ce qui s est passé à Sada ) que je ne tolère absolument pas comme je ne tolere pas que l on tape sur les autres sans prendre ses responsabilités !!

    • Coco Mida moi rien rire ! Vous ne savez pas lire …
      Je reproche que l on soit toujours à accuser les autres hormis d une les principaux responsables ( en l occurrence 6 suspects donc pour le moment présomption d’innocence ) ensuite vous parlez de la divisions inter communautaires ? Qui hurlent avec force et rage à l invasion des Comoriens ? Mais qui aussi les emplois illégalement ?

      Lisez bien : sans faire une généralité justement contrairement à VOUS !!

      Mais je vais cesser d écrire parce que la haine rend aveugle et que votre haine du blanc transpire dans vos écrits !!

  2. Et derrière ça ils osent se présentés chez la famille du victime pour demander pardon.. ils ont été chassés et les collègues ont déjà avertis que temps ils n’ont pas vengés leur camarade cette violence ne s’arrêtera pas… maintenant c’est aux élus aux parents et aux gouvernements de faire cesser cette violence qui augmente tout les jours….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here