Seconde promotion de diplômés en puériculture formés à Mayotte

La professionnalisation du personnel médical est en marche, avec une seconde promotions de puéricultrices. Et avec contractualisation d’exercice de trois années minimum à Mayotte.

2
1418
Affichant un tissu identique, preuve de leur cohésion, la promotion félicitée par Mouhoutar Salim

Le CHM, sa directrice en tête, faisait la fête à la dernière promotion des 14 diplômés d’Etat en puériculture, dont un homme, ce vendredi matin. « Nous devons continuer à former du personnel compétent, surtout au regard de nos besoins », indiquait Catherine Barbezieux, qui précisait, « nous avons des services de néonatalogie chargés ».

C’est la seconde vague de puéricultrices ainsi formées à l’Institut des Etudes en Santé (IES) du CHM. Un cursus d’autant plus important soulignait Emmanuel Kiss de Montgolfier, pour la Direction de la Jeunesse et des Sports, que « la petite enfance à Mayotte est un sujet fort. Les PMI, mais aussi les crèches, n’attendent que vous ! »

Deux des 14 nouveaux diplômés en puériculture, dont un homme (à droite)

Elles et il, étaient félicités par Mouhoutar Salim, directeur adjoint de l’ARS OI-Mayotte, qui rappelait que la formation des professionnels de santé figurait comme 13ème mesure du Plan d’avenir pour Mayotte, « cette professionnalisation est un levier très important pour la réussite de la future ARS Mayotte ».

L’ARS est d’ailleurs un des cofinanceurs avec le CHM de la formation, avec une contrepartie, « ils ont l’obligation de travailler désormais 3 ans à Mayotte. »

Les heureuses lauréates et lauréat sont venus tour à tour chercher leur diplôme, ce dernier témoignant d’une « promo formidable, on s’est tous soutenus ! »

Anne Perzo-Lafond

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here