Les footballeurs mahorais victimes du réalisme réunionnais

Après avoir entamé de belle manière leur tournoi contre les Comores jeudi, les footballeurs mahorais ont grillé leur joker face au tenant du titre réunionnais. Une défaite frustrante 1 but à 0 qui les oblige à battre les Maldives lundi et à espérer que les Réunionnais battent les Comoriens.

9
2005
L'équipe de Mayotte a joué tout en blanc contre les Réunionnais.

La sensation est toujours la même avec les footballeurs réunionnais. On sait qu’ils sont supérieurs physiquement, techniquement et tactiquement, mais on a toujours un goût d’inachevé après une défaite contre eux. Samedi, les footballeurs mahorais se sont encore dit qu’il y avait moyen d’obtenir un meilleur résultat. Mais le réalisme des Réunionnais a encore frappé. En première période, les hommes de Jean-Pierre Bade ont poussé devant le but de David Hanafi, suppléant le gardien titulaire Mickaël Salim blessé. Le capitaine Jean-Michel Fontaine et son compère Loïc Rivière ont alerté à plusieurs reprises le gardien mahorais, sans réussite.

Sur cette action, Mathieu Pélops écarte une tête plongeante d’Antoissi Loutoufi

C’est en seconde période que les Mahorais ont pris confiance en eux, jouant sur les côtés pour bousculer l’arrière-garde réunionnaise très solide, avec notamment une magnifique tête plongeante d’Antoissi Loutoufi, sauvée par une parade de Mathieu Pélops. Mais sur l’une des rares actions où Jean-Michel Fontaine a pris le dessus de la tête sur la défense mahoraise, sa déviation a trouvé Akbar Assoumani qui d’une frappe croisée du droit a trompé David Hanafi. « On a marqué en plein milieu de leur temps fort. On aurait pu faire la différence avant, mais on ne l’a pas fait et ils ont pris confiance » a déclaré le coach réunionnais Jean-Pierre Bade.

Ben Djadi Kamal Dina (avec le brassard) et Antoissi Loutoufi ont bousculé la défense réunionnaise. mais celle-ci n’a pas flanché.

Du côté d’Abidi Massoundi le sélectionneur mahorais, la déception domine, mais rien n’est terminé. « Aujourd’hui, nous n’avons pas été assez patients devant le but. Il nous reste un match contre les Maldives, si on le gagne, ça passera. »

Et mieux vaut soigner la différence de but puisque les Comores se sont bien reprises en s’imposant contre les Maldiviens 3 à 0.

AH

9 Commentaires

  1. Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! La balle est ronde, tout est possible, il faut toujours s’attendre à des imprévus d’existence. Merci de comprendre pour les plus récalcitrants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here