28.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilorangeForte baisse des cambriolages, mais hausse des violences gratuites

Forte baisse des cambriolages, mais hausse des violences gratuites

Les chiffres de la délinquance au premier semestre, rendus publics ce mardi, indiquent une évolution contrastée. Celle-ci marque quand même une certaine continuité avec la baisse globale enregistrée depuis deux ans.

La délinquance globale baisse de 1,3%. Si ce chiffre semble dérisoire, c’est que dans le détail, certains faits sont en augmentation.
Ainsi, les atteintes aux biens poursuivent leur baisse. En clair, il y a moins de vols à Mayotte. Les vols avec violence baissent aussi (-20%). On note ainsi -9% d’atteintes aux biens et – 30% de cambriolages. En revanche, les violences non crapuleuses augmentent et viennent contrebalancer cette baisse. Les trois grands volets de cette catégorie sont les violences sur la voie publique (caillassages et bagarres), les violences intrafamiliales (conjugales ou sur mineurs) et les violences sexuelles. Tous les trois sont en hausse, et cela s’explique. Pour le parquet de Mamoudzou, les victimes de violences sexuelles ont de plus en plus le réflexe de porter plainte. 39 faits supplémentaires ont été enregistrés. Les travailleurs sociaux qui œuvrent auprès des familles font aussi davantage de signalements qui déclenchent l’action judiciaire, ce qui tire les chiffres vers le haut.

La vice-procureure Morgane Pajak-Boulet et le préfet Dominique Sorain

Les événements de Passamaïnty ont eux aussi pesé dans la balance en augmentant la violence de rue. Ces mêmes violences émaillées de caillassages ont influé les statistiques des violences contre la police. Il y a moins de faits, mais plus violents.

Sur le front de la sécurité routière, la situation est inquiétante. Le nombre d’accidents et de blessés hospitalisés reste stable, mais le nombre de morts augmente. Six victimes ont été déplorées au premier semestre. Au 18 juillet, on en compte 9. “Ces types d’accidents auraient pu être évités” note le préfet Dominique Sorain. L’enquête a en effet montré que dans l’accident mortel survenu jeudi à Mtsamoudou, le drame est dû à la combinaison d’une vitesse excessive, de pneus lisses et de l’absence de ceinture de sécurité pour les deux passagers décédés. “On oublie souvent qu’on peut se tuer en étant passager à l’arrière, sans ceinture, dès 50km/h” regrette le préfet.

Les statistiques indiquent in fine une augmentation des accidents violents, qui va motiver dès ce week-end une réponse des autorités sous forme de contrôles accrus. Les gendarmes mobiles seront notamment de sortie pour contrôles les usagers de la route.

La lutte contre l’immigration clandestine à marche forcée

Jean-Marie Cavier, commissaire de la PAF et bientôt directeur de la police de Mayotte

Sur le front de la lutte contre l’immigration clandestine, les chiffres donnent le tournis. Fin juin, la préfecture avait enregistré 14 000 reconduites à la frontière. Ce 18 juillet, on était à presque 16 000 expulsions. “Cet effort se poursuit et va s’amplifier” annonce le préfet, notamment grâce aux deux intercepteurs supplémentaires qui sont attendus. “Ce sont des chiffres jamais atteints, c’est une des conditions du retour à l’équilibre du territoire” estime le représentant de l’Etat. En tout cas l’objectif de 25 000 reconduites qu’avait exprimé la ministre Annick Girardin est en passe d’être largement dépassé d’ici la fin de l’année. Il faudra selon le préfet maintenir ce rythme “encore deux ans” pour voir s’il y a un effet par rapport aux arrivées.

Y.D.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Course de pneus, Mayotte

Finale du Jeu mobile Officiel Course de pneus qui s’exporte dans...

0
La crise sanitaire avait obligé l'agence Angalia organisatrice de la Course de pneus à agiter ses méninges l'année dernière. Cela avait donné lieu à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.