Jeux des Îles : La ferveur est là, la colère aussi

Les 10e Jeux des îles de l’océan Indien s’ouvrent officiellement ce vendredi à Maurice. Mais il reste deux points noirs à régler...

0
1931
L'hôtel de ville de Curepipe arbore les drapeaux des îles et pays participant aux Jeux des îles.

Les 10e Jeux des îles de l’océan Indien s’ouvrent officiellement ce vendredi à Bellevue à Maurice. Les Mauriciens veulent que la fête soit belle et ont mis tous les moyens pour être au rendez-vous. Mais il reste deux points noirs à régler avant le début des compétitions : les accréditations et la billetterie.

Les ronds-points principaux, les bâtiments publics, les affiches publicitaires, les magasins se prennent aux Jeux. Bien sûr, le drapeau, les tee-shirts, les écharpes aux couleurs de Maurice sont partout, mais les drapeaux des autres pays participants sont là aussi. Maurice accueille les jeux et la population est plus que mobilisée. Les Jeux sont dans les discussions de tous, ils sont ce qui fait la Une de l’actualité et bien sûr les Mauriciens sont prêts à suivre leurs sportifs.

Les vitrines des magasins se mettent aux couleurs mauriciennes pour les Jeux des îles.

Tellement prêts que beaucoup d’entre eux se plaignent de ne pas avoir eu de tickets pour les rencontres. C’est le cas notamment de Shailen, amateur de football et habitant à Curepipe, dans le centre de l’île Maurice. « Ils n’ont mis les billets que sur Internet, le lancement n’a pas été annoncé et trois jours après l’ouverture, il n’y avait plus rien » fustige-t-il, alors que le Club M, l’équipe de football jouera tous ses matches à Curepipe.

Le pays a rénové ses installations sportives, le public aurait voulu s’y rendre. À défaut, ce sont des fans zones qui seront installées avec des écrans géants.

Côté accueil des visiteurs, les délégations étrangères seront logées dans des hôtels 5 étoiles. À l’aéroport, les délégations ont été accueillies par une troupe de danse de séga, une attention appréciée par les sportifs seychellois, mais aussi les Mahorais.

Les basketteurs et footballeurs mahorais ont été accueillis par des danseurs et chanteurs de séga mauricien.

Mais tout n’est pas parfait. En effet, les organisateurs n’ont pas satisfait les demandes d’accréditation. Pour la Réunion, des personnalités comme Didier Robert, président du conseil régional, Cyrille Melchior, président du conseil départemental ou encore Yves Ethève, le président de la ligue de foot ne sont pas encore accrédités. Les Réunionnais ont demandé une soixantaine d’accréditations hors quota (c’est-à-dire, ni chef d’État, ni ministre des Sports, ni sportifs, ni dirigeants), les Mauriciens ont limité à 15. Une menace de boycott planait, mais le COJI (comité d’organisation des Jeux des îles) assure qu’une solution sera trouvée, alors que les footballeurs entrent en scène ce jeudi. Pour les Mahorais, ce sera contre les Comoriens à 14 h (15 h à Maurice).

AH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here