PMI de Koungou : un projet dont il faut accélérer le foncier

Elle est dans les cartons depuis le début de leur mandature, tiennent à souligner les élus départementaux : la PMI (Protection Maternelle et Infantile) de Koungou n’a toujours pas vu le jour, le foncier n’étant pas encore dans les clous.

2
613

« C’est un projet porté depuis notre arrivée, qui a pris du retard en raison du classement du site en zone naturelle par la commune », nous explique Raïssa Andhum, conseillère départementale du canton. Ce qui explique le refus d’octroi du permis de construire de la part de la DEAL, la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.

A la mairie, on s’active dans le bon sens semble-t-il : « Etant donné que la parcelle où doit être construite la PMI est en zone naturelle, nous devons la déclasser, pour intégrer le Plan local d’urbanisme », indique Mounirou Ahmed Boinahery, DGA Développement humain, économique et social. Qui explique qu’une enquête publique doit se tenir dans les 15 jours à venir, « mais le dossier prend du retard, nous attendons beaucoup de la DEAL ».

Désengorger le dispensaire

Le périmètre d’emplacement de la future PMI

La PMI sera implantée « à 5 mètres du collèges Frédéric d’Achery » de Koungou, en direction de Trévani (voir plan ci-joint), un investissement qui avoisine les 2 millions d’euros.

Une première esquisse a été dessinée par l’architecte, « elle accueillera les populations de la commune, en espérant aussi que cela désengorge le dispensaire. »

A côté de la PMI devrait également être implanté un centre social. Pour Issa Issa Abdou, vice-président du Département chargé de l’Action sociale, c’est la continuité logique du plan de mandature, « et des 10 PMI annoncées ». La première vague serait sur les rails, « les chantiers de Combani, Kani Keli, Bandrélé, Vahibé et Acoua, sont bien avancés, cinq autres sont à venir, dont celle de Koungou ».

Quant aux délais de réalisation de cette dernière, élus et techniciens de la mairie espèrent beaucoup d’une accélération du dossier du déclassement du terrain.

Anne Perzo-Lafond

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here