Condamnation de Mohamed Majani “une décision équilibrée”

Soulagement à la mairie de Mamoudzou. La cour d'appel a rendu un verdict qui sauve les meubles pour la majorité en place, en prononçant de lourdes amendes plutôt que de la prison ou de l'inéligibilité. De quoi se tourner vers 2020.

10
644
La Chambre d'appel de Mamoudzou

S’ils ne sautent pas de joie, le soulagement est palpable à la sortie de la chambre d’appel de Mamoudzou. L’équipe municipale poursuivie pour délit de favoritisme écope globalement de peines moins contraignantes qu’en première instance. Exit notamment la prison avec sursis pour le maire et son DGS, Toihir Youssouffa. Rejetée aussi la peine d’inéligibilité requise par le parquet.

“La Cour a souhaité ne pas sanctionner trop durement le maire dans sa carrière politique”, souffle Me Eric Hesler qui exclut tout pourvoi en cassation. « On a envie de dire que nos clients sont totalement innocents et auraient dû être relaxés, mais on ne va pas jouer avec le feu ».

Même soulagement du côté de Toihir Youssoufa, le DGS de la commune qui échappant à la prison, échappe aussi à… la démission. Il prend la mesure des erreurs commises.

Eric Hesler espérait une relaxe

“Je suis content que le juge ait pris le temps d’expliquer qu’il s’agissait de négligence et pas d’enrichissement. On a été mauvais, c’est ça qu’on nous reproche” commente-t-il à la sortie de l’audience d’appel. “C’est pour moi une décision équilibrée”.
Selon lui, le nécessaire a depuis le début de l ‘affaire été fait pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

“On a renforcé considérablement nos moyens en termes de commande publique, on a créé cinq postes rien que pour ça, dont un directeur de la commande publique. Le maire a aussi signé une convention avec un cabinet de Paris pour nous appuyer sur les marchés complexes. Il y a eu une faille, on a pris des mesures correctives pour qu’une commune comme Mamoudzou ne soit plus visée par la justice.”

Au total, ce sont 49 500€ d’amende qui ont été prononcés envers les 5 condamnés. La majorité en place peut désormais se tourner plus sereinement vers la campagne pour les municipales.

Y.D.

10 Commentaires

  1. Non seulement ils reconnaissent qu’ils sont mauvais…mais ils sont contents car ils pourront recommencer en 2020…la majorité de la population de Mamoudzou sait que se sont des “pourris”..mais ils revoteront pour eux car ils ont un cerveau de PlayMobil…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here