CRC : Ouangani et Pamandzi redressent leurs comptes

3
875
Ali Ahmed Combo, maire de Ouangani

Nous sommes dans une période mahoraise de la Chambre régionale des Comptes. Après l’avis sur la fantomatique Communauté de Communes du Nord de Mayotte (CCNM) et celui dévastateur sur le Syndicat des Eaux et d’Assainissement (Sieam), ce sont les communes de Ouangani et Pamandzi qui ont été passés à la loupe comptable. Avec une conclusion positive pour chacune : « La chambre ne peut que constater que les mesures de redressement prises par la collectivité pour résorber son déficit sont suffisantes ».

Le préfet n’aura donc pas à gérer le budget de Ouangani, dont le maire, Ali Ahmed Combo est malgré tout invité à « donner à son budget une présentation plus sincère ». Pas en raison d’un déséquilibre cette fois, mais d’un suréquilibre de la section de fonctionnement, de 1.669 euros, et de 916.438 euros en section d’investissement.

Cela résulte de plusieurs « incohérences » sur les justifications de lignes budgétaires, notamment en investissement. Est concerné un des postes importants et qui fait régulièrement la Une sur cette commune, portant sur les prestations de restauration scolaire. Une recette de 879.804 euros est été estimée, quand elle ne sera que de 711.661 euros de la CAF, et Fonds de soutien périscolaire, en rapport avec les 1967 élèves et les 180 collations distribuées. Mais d’autres recettes sont minorées ce qui permet de majorer leur montant global, et à la commune de s’en sortir.

La mairie de Pamandzi

A noter que la fiscalité de droit commun lui permet de compter sur prés de 330.000 euros d’impôts fonciers, pour 10.203 habitants en 2017.

Lire le rapport REA 2019-003

Idem, pour Pamandzi qui ne sera plus sur la sellette, grâce à un déficit résorbé. Les 115.000 euros pour financer les investissements seront couvert en 2019 par un virement d’une section de fonctionnement qui dégage un excédent de 925.000 euros. Le budget primitif en investissement se monte à 8,7 millions d’euros

La commune doit percevoir 758.000 euros d’impôts fonciers en 2019, pour 11.442 habitants 2017.

Lire le rapport AB 19 005 PAMANDZI_001

A.P-L.

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here