Bientôt des colis moins chers en outre-mer ?

Le député Jean-Hugues Ratenon a déposé un projet de loi pour rectifier ce qu'il qualifie d'"injustice", voire de "discrimination". Actuellement, les colis sont plus cher en outre-mer qu'en métropole. L'élu local de La Réunion voudrait uniformiser les tarifs postaux, dans un souci d'égalité

0
513
La Poste

“Il faut en finir avec cette injustice”. Le député France Insoumise de La Réunion Jean-Hugues Ratenon a déposé un projet de loi à l’Assemblée nationale pour uniformiser les tarifs postaux des colis. Actuellement, le code des postes et des communications prévoit que les tarifs postaux sont identiques pour tous les Français de métropole. “Par contre, note le député, il y a deux niveaux de prix pour l’outre-mer. A La Réunion et à Mayotte, le colis d’1kg vers ou au départ de la métropole coûte 14,35€, au lieu de 7,80€ en France métropolitaine. Le colis de 10kg va nous coûter 47,10€ au lieu de 19,50€ dans l’hexagone. La plupart des DOM paye donc le double de la métropole.
Pire, “en Nouvelle Calédonie et en Polynésie française, le colis de 10kg passe à 98,50€, ce n’est pas normal” commente le député Ratenon.

Jean-Hugues Ratenon

Des exceptions prévues par la loi qui selon J-H Ratenon vont à l’encontre de la “péréquation tarifaire au niveau national” qui prévoit “l’égalité de traitement”.

35 parlementaires soutiennent l’idée

“Le service public universel doit s’appliquer, d’autant que la vie est déjà plus chère chez nous, poursuit le Réunionnais. C’est vrai que pour nous, le coût est plus élevé, mais le prix doit être compensé par le volume global. En France métropolitaine, qu’on envoie un colis à Lyon ou à Marseille, le prix est le même. C’est une discrimination.”
Le projet de loi du député n’est pas encore voté, mais son auteur est confiant. “Le texte a été signé par 35 parlementaires, ça va bien au delà des 17 députés La France Insoumise. Que ce soit parmi Les Républicains, les Socialistes ou La République en Marche, tous les groupes parlementaires ont au moins un député qui a signé ce texte. Il est désormais sur le bureau du président de l’Assemblée nationale qui décidera si le texte sera étudié en commission ou pas.”

Ce projet de loi, pesé et emballé, n’a guère de chances de nous être livré avant la fête des mères. Peut-être pour les fêtes de fin d’année ?

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here