Noussoura dresse un pont entre Mayotte et les grandes écoles

0
507
Noussoura Soulaimana, marathonien du livre, a démarché les grandes écoles

Président du CREFOM (Conseil représentatif des Français d’outre-mer) Mayotte, Soulaimana Noussoura qui vient de parcourir le Salon du livre de Paris pour parler de Mayotte, a profité de sa présence dans la capitale pour rencontrer Jérôme Lartigau, responsable des partenariats et de l’accompagnement stratégique de l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA).

Et adresse un compte rendu de ses échanges au président du Département, Soibahadine Ibrahim Ramadani.

L’objectif poursuivi est de voir un jour des mahorais “intégrer l’élite de la haute administration”, ainsi que “la littérature mahoraise intégrer la documentation de l’ENA”, avec pourquoi pas, “une journée annuelle de Mayotte à l’ENA”, alors que jusqu’à présent, la grande école consacre une journée par an à l’outre-mer.
En réponse, c’est toute une mission que Jérôme Lartigau proposerait de déplacer à Mayotte, en groupant les grandes écoles, l’Ecole polytechnique, l’Ecole des Mines, Saint Cyr, les Ponts et Chaussées et Sciences Po, pour “informer et sensibiliser les jeunes mahorais, les parents d’élèves, les personnels enseignants, les cadres des collectivités et de l’administration  et les responsables politiques sur l’existence de ces écoles et sur la possibilité de les intégrer.” Jérôme Lartigau s’est engagé à en parler à la Direction de l’ENA.
Une réflexion a dores et déjà été menée à l’ENA sur la connaissance des outre-mer, “le dernier exemple était sur Mayotte, et la possibilité d’organiser une immersion des cadres de la fonction publique à Mayotte dans la haute fonction publique pour les familiariser et les préparer au passage des concours de l’Etat. Il reste à trouver le financement de ce genre de projet (Elysée, ministère des outre-mer,  les collectivités territoriales de Mayotte, CNFPT, ENA…)”
Noussoura en a parlé au préfet le 26 avril dernier, et souhaite “avoir la mobilisation du Conseil départementale de Mayotte pour ce projet”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here