« Koungou-piscine », bientôt plus qu’un mauvais souvenir ?

Petit à petit, la flaque a fait son nid. Pluie après pluie, c’est une piscine qui s’étend à l’entrée de Koungou, créant depuis des années un embouteillage grossissant à l’entrée du village. Régulièrement sollicités, les services de la DEAL se mettent enfin en chantier.

0
945
L'entrée du village rebaptisée "Koungou-piscine"

Par ce vendredi 10 mai pluvieux, les automobilistes qui rentraient chez eux depuis Mamoudzou en fin de journée ont pu penser que la foire Ramadan avait commencé à Majicavo Dubaï. Un ralentissement débutait dès la prison, pour se densifier à Koungou. En cause, toujours la même étendue d’eau. Nous étions parti en quête d’information le mois dernier, avec un retour d’écho radar très faible en provenance de la DEAL, la direction de l’Equipement.

Des années que cela dure. Si la piscine de Kawéni n’est plus qu’un mauvais souvenir, celle de Koungou promettait donc de s’éterniser encore.

Photo prise en 2016 à l’entrée de Koungou… une histoire qui dure

A la mairie de Koungou, une nouvelle équipe est en place, qui compte endiguer le phénomène. Mais se heurtait au même problème : le report du chantier du côté de la DEAL, la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement. « Début décembre, la DEAL s’était engagée à effectuer les travaux pendant les vacances scolaires de Noël, mais ils ont évoqués un problème de financement. Ils ont annoncé reporter au 1er trimestre de cette année, mais rien n’a été fait », rapportait Alain Manteau, DGA Chargé du Pôle Environnement Koungou, lorsque nous l’avions contacté il y a un mois.

Et au milieu coule une rivière…

Le problème est triple, l’eau est d’abord piégée sur un plateau transversal en amont, avant de s’écouler sur une route qui est en devers du côté opposé à la pente. Et enfin, « la buse chargée d’évacuer tout ça est sous-dimensionnée », nous expliquait-on alors du côté de la DEAL. Rien n’ayant été construit correctement, des travaux conséquents sont à programmer.

Il suffit de passer le gué, c’est tout de suite l’aventure, à Dzoumogné

Depuis, les choses ont semble-t-il bougé : « Le chantier nous est annoncé pour le 15 mai », déclare-t-on à la mairie de Koungou, sur un ton qui laisse plus penser à un espoir qu’à une certitude pure et dure.

Nous avons donc contacté de nouveau la DEAL, qui confirme : « Des sondages ont été effectués les 8 et le 9 mai dernier, pour commander les travaux. Par contre, nous n’avons pas encore décidé de leur nature, avec une hésitation entre une buse et un caniveau grillagé. Car nous avons beaucoup de réseaux qui passent par là, Sogea, France Telecom, etc. »

Un problème qui semble en bonne voie de résolution, aussitôt relayé par un autre à Dzoumogné cette fois, comme nous le fait savoir une fidèle lectrice, avec ce commentaire : « Mais que font les services de la voierie ?! » Avec le même constat ce vendredi d’une large étendue d’eau là où elle ne devrait pas être, avec bouchons et retard aux rendez-vous à la clef. Ce n’est pas le même cause cette fois, selon la DEAL : « Une rivière passe sous la route à cet endroit là. Et beaucoup de déchets végétaux notamment, comme des branches, obstruent le conduit d’évacuation. Nous le nettoyons régulièrement, et cela a été fait ce vendredi précisément. »

Un passage qui reste périlleux par fortes pluies, qui appelle une solution plus « secure ».

Anne Perzo-Lafond

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here