Union sacré des syndicats de fonctionnaires contre la réforme de la fonction publique ce jeudi

Selon un Cégétiste national, la situation est "inédite": le gouvernement se trouve confronté à un appel à mobilisation de l'ensemble des organisations syndicales face à son projet de loi sur la réforme de la fonction publique. Rassemblement prévu place de la République à Mayotte.

0
284
Union syndicale (photo d'archive)

Une des revendications communes à toutes les branches concerne le recours aux contractuels. “Avec le recours au recrutement accru à tous les niveaux de contractuel-le-s, la précarité sera encore aggravée particulièrement avec des contrats de mission à durée déterminée pouvant être rompu à tout moment”, dénonce à Mayotte un même front commun. Les organisations syndicales CGT, CFTC, CFE-CGC, CFDT, FO, FSU, Solidaires, et UNSA de la Fonction publique, déplorent également le peu d’amélioration des garantie collectives et de sécurisation des parcours professionnels pour ces contractuels.

Les organisations syndicales mahoraises, à l’unisson de l’Hexagone, affirment de nouveau “leur attachement aux valeurs du service public et à une Fonction publique au service de toutes et tous, porteuse de l’intérêt général”. Ils dénoncent un “double langage” du gouvernement, “en prônant la modernisation de la Fonction publique et le respect des agent-e-s public-que-s, alors même qu’il ne revalorise pas leur rémunération, qu’il supprime des postes, engendrant une forte dégradation des conditions de travail, et veut affaiblir leurs droits et garanties.”

Les personnels, avec leurs organisations syndicales, revendiquent l’augmentation de la valeur du point d’indice afin d’améliorer leur pouvoir d’achat, la suppression du jour de carence et rappellent leur opposition aux 120.000 nouvelles suppressions de postes annoncées.

Le fonctionnement des établissements scolaires pourrait être perturbé

“A de multiples reprises, nos organisations se sont opposées à ces mesures et ont mis sur la table des propositions alternatives”, clament-elles.

Aussitôt après avoir été présenté en conseil des ministres en mars, le projet a été déposé à l’Assemblée nationale en procédure accélérée qui doit en débattre ce mois de mai. Avec 36 articles, soit trois de plus que la version initiale du 13 février dernier. L’objectif étant une adoption avant la fin de la session parlementaire de juillet.

L’intersyndicale critique notamment la mise en place d’une instance unique en lieu et place des comités techniques et CHSCT, “instance qui risque de diluer et amoindrir les actions dans des domaines essentiels de la sécurité, de la santé et de la vie au travail”.

Après que toutes les organisations représentatives de la Fonction publique aient donné un avis défavorable au projet de loi dit de transformation de la fonction publique, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, et UNSA réaffirment leur volonté de mettre en œuvre un processus de mobilisation inscrit dans la durée.

“Pour dire non au projet de loi de transformation de la fonction publique et pour demander au gouvernement qu’il ouvre enfin des négociations sur de nouvelles bases, elles appellent d’ores et déjà toutes et tous les agent-e-s de la Fonction publique à se mettre en grève et manifester le jeudi 9 mai prochain, étape forte du processus de mobilisation.”

A Mayotte, le rassemblement se fera à partir de 9h place de la République à Mamoudzou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here