29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEconomieMise en place de la procédure de calamité agricole suite au passage...

Mise en place de la procédure de calamité agricole suite au passage du cyclone Kenneth

La Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) met en place la procédure pouvant conduire pouvant à la reconnaissance de de calamité agricole, suite au passage du cyclone tropical Kenneth, les 24 et 25 avril dernier.

« A la suite du passage de la tempête KENNETH sur le territoire de Mayotte, la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) informe les agriculteurs des principales conditions de mise en oeuvre du fonds de secours pour l’outre-mer pour les calamités agricoles.
La DAAF va organiser dans les meilleurs délais une réunion avec la Chambre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Aquaculture de Mayotte (CAPAM) et les représentants professionnels agricoles de Mayotte en vue de la mise en place d’une mission d’enquête qui permettra d’évaluer les dégâts sur la base d’une visite de quelques exploitations.

En fonction des constatations faites, la préfecture transmettra un rapport circonstancié et une demande d’intervention du fonds de secours pour l’outre-mer. Le Ministère des Outre-mer disposera alors d’un mois pour décider de l’intervention du fonds de secours.

Si la décision est favorable, le préfet procédera par arrêté à la reconnaissance de l’état de calamité agricole et les agriculteurs éligibles disposeront alors de six semaines pour déposer un dossier de demande d’aide à la DAAF.
Ils devront fournir des éléments permettant de prouver la réalité et l’importance des pertes de fonds ou de récolte. »

La DAAF précise les  conditions à remplir pour les exploitants :
« Seuls les agriculteurs effectuant une déclaration PAC, inscrits et cotisant à la MSA sont éligibles au dispositif et pourront déposer un dossier à la DAAF.
Pour les pertes de fonds sont inéligibles les équipements liés à l’irrigation, les bâtiments
agricoles, y compris les serres et ombrières et petits tunnels maraîchers de plus de 80 cm de haut.
Pour les pertes de récoltes, il faut au moins 25% de pertes.
Concrètement, il faudra justifier d’au moins 1000 € de pertes pour que le fonds puisse être mobilisé.

Pour l’instant, au vu des premières informations remontées à la DAAF et des caractéristiques de l’agriculture à Mayotte, le fonds pourrait être mobilisé pour certaines pertes en bananiers.»

Contact DAAF :

Service Économie agricole, rue Mariazé à Mamoudzou, 02 69 61 12 13

1 COMMENTAIRE

  1. 878547 824198I think this really is among the most vital information for me. And im glad reading your article. But wanna remark on few general issues, The site style is perfect, the articles is truly great : D. Excellent job, cheers 822907

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.