Actes courageux : des militaires et des citoyens décorés par le préfet

Plusieurs représentants de la société civile et militaire, auraient du être décorés par le ministre Castaner ce mardi, ils l’ont été par le préfet. Grand rassemblement de ce que l’île compte en forces de sécurité, et du personnel de la préfecture, des services de l’Etat et du tribunal dans les jardins de la préfecture de Grande Terre.

4
808
Des actes méritants de militaires et citoyens qui recevaient la médaille de la Sécurité intérieure

La capitaine Cécilia di Pirro ouvrait le bal des médailles d’argent de la sécurité intérieure. Agent de la Police aux frontières qui a piloté la mise en place du Groupe d’enquête de lutte contre l’immigration clandestine (GELIC) à Mayotte. Un gardien de la paix, Saïd Houmadi, un Major, Yann Tartarin, deux brigadier-chefs Sylvère Prat et Olivier Quidal, ont été remerciés pour avoir « contribué au rétablissement de l’ordre à La Réunion à la suite des violences urbaines du mouvement des gilets jaunes. »

Certains sont connus du grand public, d’autres non. Pour la police nationale, il y a notamment le major Michel Carré, qui a contribué à la mise eb place de l’évaluation de la Police de Sécurité du Quotidien, le major Ali Madi qui encadre les quatre sections de la compagnie départementale d’intervention, ou le brigadier Thierry Lizola, connu pour être le réfèrent du Bureau Partenariat police nationale, encadrant notamment les « Maillots jaunes-Citoyens volontaires », ou encore le brigadier-chef Priscilla Poirier qui encadre un service en charge des affaires pénales, liées à l’enfance. Dans le même esprit, mais pour la gendarmerie, le lieutenant Hambaly Ahamada a supervisé la mise en place des Cadets citoyens.

Expulsion d’un imam à Marseille

Maxime Ahrweiller, Binti Assani, et Abasse Hassanali

Le capitaine de gendarmerie Arnaud Grivel, qui connaît bien l’île et sa région pour y avoir sévi il y a plusieurs années, a été félicité pour son action à la tête de la brigade nautique dans le cadre de la lutte maritime contre l’immigration clandestine, et pour sa « Forte mobilisation pendant les 45 jours de grève pour assurer la continuité du service public ». Même remerciements pour Abasse Hassanali, qui sert la préfecture depuis de nombreuses années.

Originales aussi les décorations qui ne concernent pas forcément le territoire. Ainsi l’inspectrice de l’administration, travaillant aux services du SGAR de la préfecture de Mayotte, Maxime Ahrweiller qui a contribué à l’expulsion de l’imam salafiste Doudi de Marseille vers l’Algérie.

La vedette incontestée de cette cérémonie est, à l’applaudimètre, Binti Assani, puisque cet agent de la préfecture a « contourné chaque jour les barrages en 2018 au prix de plusieurs heures de marche quotidienne pour assurer le service de… la paye. Ce qui expliquait son succès du jour, « ça n’est pas trop protocolaire mais ça vous assure une réputation », dira le préfet en souriant. C’est pour cette même période agitée au sein de son service interministériel de défense et de protection civile que Nathalie Kaufled-Schuller recevait une décoration.

Yassine Boinali est l’actif président départemental de la Croix rouge, et lui s’est illustré par son action lors de la crise des décasés de 2017.

A.P-L.

4 Commentaires

  1. Les agents du CHM et de l’éducation nationale qui ont aussi fait les efforts pour être à leur poste pendant la grève apprécieront l’absence totale de considération et d’égard pour ce qu’ils ont fait… pas un mot pas un geste, au top les gars ! ???? et ce qu’ils appellent actes courageux, ça s’appelle faire son boulot…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here