Rétrospective 2018 [1/2] : Le JDM vous souhaite une bonne année 2019 !

0
711
Le Dziani Dzaha, un ancien volcan, n'est en rien responsable des séismes de l'année 2018 !

Janvier :

Annick Girardin lors de sa venue mi mai à Mayotte

L’année commence sur une note positive. Lors de ses vœux 2018, la ministre des Outre-mer, Annick Giradin a prôné « qu’il serait pertinent de mettre en avant les solutions et innovations ultramarines qui peuvent inspirer la métropole. »
Mayotte a accompli sa mission avec brio, les gilets jaunes mahorais ayant fait parler d’eux bien avant leurs comparses métropolitains et réunionnais.
Février :
Un groupe de “gilets jaunes” à Kawéni

Les gilets jaunes mahorais sont nés de l’insécurité présente dans le 101e département français. Plusieurs manifestations ont émaillé le mois de févier conduisant peu à peu à de nombreux blocages.
 
 
Mars :
Un barrage pointe de Koungou

Suite à des scènes de violences sur les barrages ou encore aux blocages mortels de transports sanitaires, nous nous posions la question de la suspension du mouvement.
 
 
 
Avril :
Fait de société ou fait de délinquance ?  Au tribunal correctionnel, un homme français est condamné à 1 an de prison avec sursis  pour reconnaissance frauduleuse de paternité.
 
 
Mai :
Le dernier séisme de l’année a été localisé à seulement 18 km de Mamoudzou

Il y a un avant et un après. Depuis mai 2018 Mayotte est passée en mode vibreur. On ne connaissait pas le terme avant cette date, mais « l’essaim de séismes » a fait une entrée fracassante dans le top 5 des conversations d’attente à la barge.
L’origine volcanique du phénomène semble aujourd’hui la plus plausible.
En cette fin d’année 2018, les tremblements de terre n’ont pas dit leur dernier mot. Un séisme d’une magnitude de 4,7 sur l’échelle de Richter a été enregistré dans la nuit du 30 décembre à 2h22.
Juin :
Thani Mohamed Soilihi lors de sa défense des amendements en juin 2018

Durant les débats sur la « loi asile immigration », Mayotte a beaucoup fait parler d’elle par le truchement du sénateur Thani Mohamed Soihlihi. L’élu LREM a obtenu en juin 2018 l’aval du Conseil d’État pour la modification de l’accès à la nationalité française par le droit du sol à Mayotte.
La loi n° 2018-778 du 10 septembre 2018 pour une « immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie », dite « loi asile immigration » a été promulguée le 11 septembre dernier.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here