Ongoujou, la Croix Rouge à la rencontre des jeunes

Les bagarres entre villages de Dembéni ont convaincu le Département et l'Etat de financer une vaste opération pilote de prévention spécialisée pour identifier et occuper les jeunes violents. La Croix rouge est aux manettes pour ce projet qui a vocation à s'étendre.

0
224
La Croix-Rouge, l'Aide sociale à l'enfance, l'Etat et le Département main dans la main

Ce lundi matin, le Conseil départemental, l’Etat et la mairie de Dembéni ont signé une convention de partenariat pour tenter de mettre un terme aux bagarres entre jeunes qui gâchent la vie des habitants. Issa Issa Abdou, vice-président du Département en charge des questions sociales, y représentait le Conseil départemental.

Le JDM : De quoi s’agit-il au juste ?

Issa Issa Abdou : “Il s’agit d’une convention partenariale qui s’inscrit dans le cadre des actions menées par Dembéni et la Croix-rouge. Concrètement, il s’agit d’aller au devant de ces jeunes mineurs pour savoir qui ils sont. L’origine, c’est une succession d’incivilités -le mot est faible-, et de bagarres entre jeunes de Ongoujou et de Tsararano, deux communes de Dembéni. L’idée de l’Etat et du Conseil Départemental est de faire un laboratoire, si ça marche, on l’étendra à tout le territoire.

Comment ça marche ?

Issa Issa Abdou et le maire de Dembéni Ambdi Hamada Jouawou

“Le Conseil Départemental est le principal financeur, avec 200 000€. L’Etat met 126 000€. Plusieurs actions sont menées par la Croix-Rouge pour savoir qui sont ces jeunes, combien ils sont et comment ils en sont arrivés là. On saura alors régler les difficultés actuelles et faire en sorte que ça ne se reproduise plus, car on aura identifié les racines du mal. Cela nécessitera le travail de travailleurs sociaux. Par exemple ça peut être lié à un problème de parentalité, auquel cas les éducateurs spécialisés travailleront avec les familles sur la question de la parentalité. Cela peut aussi être un problème de médiation, auquel cas on fera appel aux Cadis.

Quelles seront les moyens mis en œuvre et les suites ?

“Le Département est d’abord le principal financeur. C’est la Croix-Rouge qui est l’association pilote chargée de définir les actions à mener sur place. Nous faisons cet apport mais l’idée à terme est de mener un appel à projet via le Département, avec un maillage complet du territoire. On s’oriente vers une montée en puissance.”

Propos recueillis par Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here