31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEconomieCoopératives d'artisans : "un énorme potentiel et de la volonté"

Coopératives d'artisans : "un énorme potentiel et de la volonté"

Deux coopératives artisanales ont été créées à Mayotte, les Taxis Vanille et la Maison artisanale de Mayotte (MAM). Une première qui vise avant tout à "mieux servir le client".

Si l’on connaît bien les coopératives agricoles et commerçantes, celles qui unissent des artisans sont moins répandues. Deux coopératives d’artisans ont été créées dans notre département,  les Taxis Vanille et la Maison artisanale de Mayotte. Pour officialiser le lancement de ces deux entreprises, un formateur est venu de métropole. Denis Schoumacker travaille pour la Fédération française des coopératives et groupements d’artisans (FFCGA), il intervient toute cette fin de semaine à la Chambre des métiers pour aider ces structures à se lancer.

“Il y a un énorme potentiel, et il y a de la volonté” note-t-il, après deux jours de travail avec les fondateurs de la coopérative des Taxis Vanille. “Il n’y a pas assez de coopératives d’artisans en France, les artisans se font bouffer car souvent, ils sont restés individualistes dans l’âme. Il faut savoir bosser ensemble”. La Fédération compte au niveau national 150 coopératives d’artisans, moyennant un chiffre d’affaire de plus d’1,5 milliard d’euros. A Mayotte, c’est une première. “Cela fait deux ans qu’on travaille sur cette idée de coopérative de taxis et d’artisans d’art. On a signé un accord officiel l’année dernière” résume-t-il. Selon lui, l’intérêt d’une coopérative “c’est de développer leur business et de faire en sorte que celui-ci leur coûte moins cher”.

Denis Schoumacker travaille pour la Fédération française des coopératives et groupements d’artisans

Les taxis ont ainsi longuement débattu des bienfaits que pourrait leur apporter cette nouvelle organisation, et des réponses à apporter aux clients pour un meilleur service. Plusieurs idées concrètes ont émergé : une centrale d’appel avec un numéro unique pour trouver un taxi dans toute l’île, avec une permanence jour et nuit, des accords avec les collectivités pour mieux desservir les zones de “travail à perte” et inciter les conducteurs à se rendre dans des zones réputées peu sures. Et pourquoi pas un système d’abonnement “pour faciliter le transport” ? Un code couleur sur les taxis permettra aussi de bien identifier leur itinéraire. Ainsi les rouges seront ceux qui desserviront le centre-nord. En effet les 660 taxis détenteurs d’une licence officielle à Mayotte ont un secteur attribué par la préfecture dont ils ne sont pas censés sortir. Mais rien n’indique au client avant de monter, ce qu’impose la licence du chauffeur qu’il a hélé.

Pour les artisans d’art, la coopérative aura un fruit très concret et qu’ils espèrent juteux : la Maison des artisans de Mayotte occupera le kiosque appartenant au comité de tourisme à la sortie de la barge à Mamoudzou, en face du 5/5. Les quatre coopérateurs y exposeront leurs créations, ainsi que des “produits phares”. Leur objectif à terme est d’attirer davantage de membres dans la coopérative pour développer l’artisanat mahorais, quelque peu écrasé par l’artisanat de l’Océan Indien qui bénéficie d’un bon réseau d’import-export.

Pour les deux activités naissantes, il s’agira de monter en puissance, de professionnaliser des activités actuellement menées de manière… artisanale, et de se pérenniser dans le temps. Un dynamique qui tranche avec les classiques entreprises individuelles, et qui pourrait bien faire décoller l’activité artisanale à Mayotte.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.