28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 6 octobre 2022
AccueilorangeAérien et Commission de l’océan Indien : deux questions d'actu à Didier...

Aérien et Commission de l’océan Indien : deux questions d'actu à Didier Robert

Lors de la conférence de presse qui succédait à la déclaration de mariage entre les deux départements français de l’océan Indien, les médias ont profité de la présence du président de la Région Réunion pour l’interpeller sur deux sujets qui font l’actualité chaude à Mayotte.

C’est pour sa casquette de région-actionnaire principal de la SEMATRA, qui détient 90% d’Air Austral, que Didier Robert était sollicité sur le monopole de la compagnie à Mayotte sur les trois-quarts de l’année, et les prix des billets qui en découlent par rapport à ce que paient les Réunionnais.

Se disant forcément favorable à « l’amélioration de la connectivité aérienne », et donc à la « pluralité », il s’est dit heureux de l’arrivée de la low cost French Bee à La Réunion. De même, pas d’amalgame entre sa casquette de président du conseil régional et celle de président de la SEMATRA, une petite allusion aux suspicions de surfacturations des bons de continuité territoriale portées en février par le Quotidien à l’encontre des dirigeants d’Air Austral, au bénéfice de la Région. Démenties dans la foulée par les dirigeants d’Air Austral. Didier Robert affichait sa certitude de « la nécessité pour Mayotte d’allonger sa piste ».

Préoccupation majeure pour la population, le prix des billets d’avion avait fait l’objet d’une mesure du Plan avenir pour Mayotte énoncé par Annick Girardin, celle d’une étude prévue sur ce dossier de desserte aérienne. Avec comme objectif rappelé par le préfet, « le plus grand nombre de destinations à un prix raisonnable ». Il annonçait qu’à la suite du passage d’une mission au mois d’août, l’ingénieur général Buisson revenait fin octobre à Mayotte, « il a rendez-vous le 25 octobre avec le président Soibahadine », glissait le directeur de cabinet du Département. Avec une réponse « d’ici la fin de l’année », concluait Dominique Sorain.

« Pas de retour en arrière »

Nombreuses accolades entre Soibahadine Ramadani et Didier Robert ce mardi

Autre sujet, l’adhésion de Mayotte à la Commission de l’Océan Indien (COI). Organisation intergouvernementale créée en 1982, elle réunit cinq pays de la région océan Indien occidental : Union des Comores, France, Madagascar, Maurice, Seychelles. La France étant représentée par La Réunion. Les Comores ne reconnaissant pas Mayotte française, notre département en est exclu, paradoxal alors qu’il s’agit une instance décisionnaire en matière de développement économique régionale. Difficile de pratiquer la coopération dans ce contexte.

La tentative de pays membres pour faire évoluer la situation a été jusqu’à présent couronnée d’échecs, et on se souvient de l’exclusion de l’ancien président Douchina de la délégation française en 2015 à Moroni. Pas de solution sans faire évoluer le statut de cette COI, rappelle Didier Robert au JDM, ce que les Etats membres n’étaient pas parvenus à faire en 2016. « Je vais appuyer les démarches du président Soibahadine sur ce sujet, et il faut que l’ensemble des territoires membres de la COI accompagnent et comprennent qu’il n’y aura plus de retour en arrière possible sur le statut de Mayotte, ce qui n’a pas toujours été le cas. »

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Transport scolaire : « Les conducteurs travaillent dans un champ de mines, mais...

139523
Alors qu’un droit de retrait est à nouveau exercé par certains chauffeurs du Nord de l’île, ce mercredi, les représentants de la préfecture, du Conseil départemental, des forces de l’ordre, des transporteurs et des chauffeurs se sont réunis afin de faire le point sur les avancées réalisées.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139523
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139523
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139523
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139523
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139523
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com