25.9 C
Dzaoudzi
mardi 24 mai 2022
AccueilOcéan IndienImmigration clandestine : 110 kwassas réduits en miettes

Immigration clandestine : 110 kwassas réduits en miettes

La préfecture a mené ce jeudi une opération de destruction de kwassa-kwassa sur Petite Terre. 110 barques doivent être broyées avant d'être enfouies par la société STAR.

Les Petit-terriens les connaissent bien, ces centaines de barques qui semblent s’entasser à longueur d’année sur le site militaire des Badamiers. Alignées, superposées, elles représentent des tonnes de résine qui pâlissent au soleil. Ces barques, c’est le fruit des centaines d’interceptions annuelles de kwassa-kwassas par la PAF ou la gendarmerie maritime. Produites en série à Domoni, souvent rentabilisées en un seul voyage, elles finissent dans ce cimetière de bateau jusqu’à ce qu’une décision de destruction soit prise.
C’était le cas ce jeudi matin avec le lancement d’une opération de broyage de 100 barques sur les quelque 250 qu’accueille le site militaire de la Légion Etrangère.

Préfet et procureur côte à côte pour cette opération

“On en saisit 350 à 400 par an” informe le préfet Dominique Sorain. Depuis janvier, 96 ont été récupérées et stockées sur ce site. Fin 2016 une précédente opération de destruction avait permis de mettre en pièce 250 barques. Il n’y a pas d’autre échappatoire possible pour ces bateau qui ne répondent pas aux normes de sécurité, d’environnement etc. Une fois broyés à coup de tractopelle, les morceaux de fibre sont bargés vers Mamoudzou et transportés au nord pour y être enfouis. Les moteurs sont soit détruits aussi soit envoyés en métropole pour y être recyclés par une entreprise spécialisée. L’essence, qui ne répond pas aux normes françaises, est elle aussi envoyée en métropole pour y être retraitée.
Un rituel qui dure ainsi depuis des années, mais qui prend un sens particulier, alors que les reconduites vers les Comores restent impossibles.
“La lutte contre l’immigration clandestine reste une priorité pour l’Etat, assure le préfet. L’impossibilité des reconduites reste une difficulté mais la LIC se poursuit, on continue à travailler. Les opérations de contrôle continuent car on peut encore judiciariser les passeurs et détruire les kwassas. Il faut le faire régulièrement.”
Les barques sont détruites méthodiquement par le tractopelle

Les passeurs quant à eux font l’objet de poursuites systématiques. “Tous font l’objet de poursuites judiciaires, complète le procureur Camille Miansoni. Depuis septembre 2017 ils sont systématiquement déférés et présentés à un juge puis jugés. Les peines vont du sursis pour ceux qui ont un casier vierge à des emprisonnement de 24 à 36 mois pour les récidivistes.”
L’opération qui doit se dérouler sur plusieurs jours a un coût. Entre son stockage, sa destruction, le transport et l’enfouissement des matériaux, chaque kwassa détruit coûte environ 500€ à l’Etat français.
Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Grand nettoyage à Bandrélé ce week-end

139521
Ali Moussa Ben convie l’ensemble de la population de la commune à une opération de nettoyage de tous les villages, ce samedi 28 mai. "Uharafu...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139521
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139521
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139521
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139521
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139521
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com