Roukia Lahadji succède à Thani Mohamed à la présidence de Mlézi Maore

2
309
Roukia Lahadji
Roukia Lahadji

C’était un peu son bébé au sénateur Thani Mohamed, qui avait fondé Tama avec notamment Philippe Duret, son ex-directeur. Tama fut ensuite reprise par le groupe SOS, puis renommé Mlézi Maore après sa fusion avec Toioussi. Désormais président de la Chambre Régionale de l’Economie sociale et solidaire (CRESS), le sénateur passe donc la main à la maire de Chirongui, Roukia Lahadji, également présidente de l’Agence Régionale du Livre et de la Lecture de Mayotte.

MLEZI MAORE, « Prendre soin de Mayotte » en shimaoré, est une association mahoraise qui agit depuis 14 ans aux côtés des plus fragiles. Fruit de la fusion de deux associations majeures du territoire, elle intervient dans les champs du Handicap, de la Jeunesse et de la Solidarité.
Forte de ses 272 professionnels issus en majorité du territoire, l’association a mené des actions envers 11.212 bénéficiaires en 2016. Elle manage 19 dispositifs et 7 établissements habilités, pour 324 places dans le handicap, 9.090 jeunes accompagnés et 1.985 jeunes bénéficiaires des dispositifs de solidarité.

La nouvelle présidente est connue pour sa fibre sociale : « Engagée depuis de nombreuses années au service du bien commun et de l’intérêt général, je m’efforce au quotidien de répondre au mieux aux besoins de ma population. Ma passion pour mon île et ma foi en des valeurs humaines de respect, de solidarité et de tolérance constituent le fondement de mes actions, c’est pourquoi j’ai souhaité m’investir dans cette nouvelle fonction », déclare Roukia Lahadji dans un communiqué.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here