30.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilFil infoTrois pilotes de kwassa condamnés ce lundi

Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi

L'avocat Fatih Rahmani
L’avocat Fatih Rahmani.

Les procès se suivent et se ressemblent. Mais témoignent de l’intensité du travail en mer des agents de la PAF et de la gendarmerie.
Ce lundi après-midi, trois passeurs étaient présentés au tribunal correctionnel en comparution immédiate.
Nous nous sommes intéressés au plus jeunes, à peine 18 ans selon ses déclarations. Lui a été interpellé lundi au large de Petite Terre à la barre de son kwassa, une barque artisanale de 6 mètres avec 10 personnes à son bord, dont un enfant de 4 ans. Posé, calme, presque timide à la barre, il tranche avec d’autres passeurs plus véhéments, cyniques ou hypocrites. Lui reconnaît simplement les faits. De même qu’il s’est simplement laissé attraper en voyant l’embarcation de la PAF, stoppant son moteur et laissant les policiers l’interpeller.
“Mon père est malade, il est aveugle, j’avais besoin d’argent” explique le garçon à la barre. Il affirme qu’il devait toucher 200€ pour ce voyage d’Anjouan à Mayotte. Un des passagers explique quant à lui en avoir payé 500.

Déjà condamné en juin dernier à du sursis pour des faits similaires, il amenait alors son père malade à Mayotte, il échappe à l’état de récidive légale car, absent lors du procès, il n’a été informé que ce dimanche de sa condamnation.

C’est donc en primodélinquant qu’il affirme n’avoir “pas pensé” aux risques qu’il faisait prendre à ses passagers. Il demande une deuxième chance. Le président lui rappelle qu’il en a déjà eu une.
La procureure étrille la stratégie de la naïveté du prévenu. “Il dit qu’il n’a pas pensé aux dangers, je n’y crois pas. On a repêché 3 enfants, ces infos vont jusqu’aux Comores où les gens parlent de ces naufrages. Et cinq mois après il revient sur un autre bateau. Elle requiert cette fois un an ferme et 1000€ d’amende, pour s’assurer qu’il ne puisse pas envoyer d’argent aux Comores.

L’avocat Fatih Rahmani tente de faire valoir le casier vierge de son client, et son attitude lors de l’interpellation. Il tente aussi de faire annuler le procès, la garde à vue n’ayant été notifiée qu’une fois sur la terre ferme, et le parquet n’ayant été informé que deux heures après l’interpellation.

Ces requêtes en nullité ont finalement été rejetées, et le prévenu a écopé de 6 mois de prison dont 4 assortis du sursis. Il part donc pour deux mois à Majicavo et aura interdiction définitive de revenir en France. Il devra en outre s’acquitter de 300€ d’amende.

Quant aux deux autres pilotes de kwassa jugés dans la foulée, ils récoltent respectivement 6 mois avec sursis et reconduite immédiate à la frontière avec interdiction de territoire de 3 ans, et pour la troisième, 7 mois de prison ferme plus 3 mois de révocation d’un sursis antérieur, soit 10 mois d’emprisonnement. Lui aussi aura interdiction à vie de revenir sur le territoire.
Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Sida, CHM, Mayotte

Journée mondiale de lutte contre le Sida : dépistage gratuit au CHM

0
Ça zouke au son des baffles disposées en face du CHM : vous êtes bien au centre de dépistage et d’information sur le Sida et les maladies sexuellement transmissible installé spécialement ce mercredi
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan