La nouvelle garde-robe d’Air Austral, dernier chantier de la nouvelle image de la compagnie

0
214
La nouvelle image d'Air Austral, dévoilée lors d'une séance photo à la plaine des sables à La réunion en mai dernier
La nouvelle image d'Air Austral, dévoilée lors d'une séance photo à la plaine des sables à La réunion en mai dernier
La nouvelle image d’Air Austral, dévoilée lors d’une séance photo à la plaine des sables à La réunion en mai dernier

Les pilotes, hôtesses, stewards et personnels au sol d’Air Austral s’apprêtent à changer d’uniformes. Au total, ce sont 17.000 pièces qui sont actuellement en cours de répartition à raison de 27 pièces pour les femmes, 20 pour les hommes. Il s’agit d’une véritable épreuve de logistique pour permettre aux 820 personnels portant l’uniforme au sein de la compagnie d’être équipés. Pour la première fois une grande partie de la conception des tenues a été réalisée en interne.

Ce nouvel uniforme est le dernier chantier autour de la nouvelle image de la compagnie entamé en novembre 2014 avec la nouvelle identité visuelle et une nouvelle livrée pour les avions, suivi d’une refonte du produit à bord et pour finir un renouvellement de la flotte long-courrier.

Manuel Moulié au milieu de quelques unes de 17000 pièces à répartir (Photo: JIR)
Manuel Moulié au milieu de quelques unes de 17000 pièces à répartir (Photo: JIR)

Depuis les premiers uniformes signés Claire Barrat en 1990, les navigants et le personnel au sol d’Air Austral ont changé cinq fois de tenues. Le dernier restylage remonte à 2008. «Au sein d’une compagnie aérienne les uniformes sont renouvelés en moyenne tous les dix ans», explique Manuel Moulié, responsables des achats au sein d’Air Austral. «Le chantier a été ouvert en avril 2015. Dès le départ, la direction avait souhaité mettre en place un travail participatif afin que tout le personnel puisse être associé aux différentes réflexions. A l’époque, nous espérions aboutir en six mois. Il nous a fallu en fait deux ans ce qui est la norme pour ce type d’opération.»

Un travail réalisé en interne

Pour la première fois s’agissant des uniformes, la compagnie réunionnaise a fait le choix de travailler en interne, autour d’un groupe projet de quarante personnes issues des personnels navigants et au sol avec une feuille de route en trois points : stylisme, adaptabilité au métier et méthodes pour définir la fabrication, le stockage, le renouvellement et la distribution. C’est finalement un cahier des charges de 104 pages qui a été soumis aux fabricants.

Hommes et femmes passent par la cabine d'essayage
Hommes et femmes passent par la cabine d’essayage

«Il y a des contraintes particulières selon que le personnel au sol travaille à la Réunion ou en métropole notamment en terme de climat. Le nouvel uniforme a été conçu de manière à pouvoir s’adapter au chaud, au froid et au chaud -froid pour les navigants qui décollent de la Réunion en été et se posent à Paris en hiver. C’est ainsi que nous avons pensé à l’écharpe». Autre difficulté, la nécessité de s’adapter aux différentes morphologies. Sept cents personnes à habiller ne sont pas toutes bâties de la même manière.

«Nous avons pris les mensurations de tout le monde afin de les faire correspondre à un barème de conformation. Nous avons ainsi établi le listing des 700 personnes avec leurs mensurations. Malgré cela, on a eu quelques petites surprises mais aujourd’hui 75 à 80% du personnel en uniforme est doté sans erreur de taille. Nous allons maintenant voir comment cet uniforme va vivre et l’adapter par petites touches au fur et à mesure.»

Des retouches entre deux vols

Jessie Jauze est depuis 14 ans couturière à temps plein à Air Austral. Pour le renouvellement des uniformes, elle a reçu le renfort de quatre couturières extérieures pour les ultimes retouches.
Pendant quelques jours, le centre d’entraînement des équipages d’Air Austral à l’aéroport de Saint-Denis a pris des allures de magasin de prêt-à-porter. Entre deux vols, pilotes, hôtesses, stewards mais aussi personnels au sol viennent toucher leurs nouvelles tenues.

Le premier uniforme Air Austral de 1990 (Photo: JIR)
Le premier uniforme Air Austral de 1990 (Photo: JIR)

Ces 17.000 pièces à répartir représentent 100 palettes de vêtements. Pour les femmes, 27 pièces différentes: une jupe, un pantalon, deux modèles de robe, un panta-court, une veste un trench un cardigan et un manteau, auxquels il faut ajouter le fameux bibi, un foulard, un plastron, deux t-shirt un col plastron, des chaussures, des insignes, un sac à main et une broche réalisée en impression 3D. Pour les hommes, 20 pièces: pantalons, vestes, trench, gilet chapea, chemises, cravates, ceinture et bien sûr aussi les chaussures. A l’exception des chaussettes et des sous-vêtements, Air Austral comme toutes les compagnies aériennes habille son personnel de pied en cap.

Un uniforme complet à 1.000 euros

«Nous fournissons également les valises de cabine et de soute», précise Brigitte Cadner d’Air Austral. «Le sac à main pour les femmes a été spécialement étudié avec une pochette extérieure pour glisser le passeport. Il peut contenir une tablette et nous fournissons également le stylo tactile pour l’utiliser. Chaque personnel en uniforme reçoit une charte du port de l’uniforme qui précise comment le porter mais donne aussi des conseils pour l’entretien. Pour le nettoyage à sec, chacun reçoit des cartes de pressing à points. Pour tester la résistance des tissus, certains ont été lavés à 90°C.»

«Les 20 pièces d’un uniforme féminin représentent un coût de 1.000 euros», souligne Marcel Moulié. Multiplié par le nombre de personnes à habiller cela peut sembler beaucoup. Mais au final par rapport à l’ancien uniforme nous réalisons une économie de 10% cumulable chaque année, 15% l’année suivante et ainsi de suite. En réalisant le gros du travail en interne nous avons fait l’économie d’un intermédiaire.» La première dotation individuelle est prévue pour un an. Le renouvellement de la garde-robe devrait ensuite se révéler nettement plus facile.

RR, le JDM
Avec le JIR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here