26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 11 août 2022
AccueilEnvironnementFinancement participatif: à la recherche de fonds pour un livre inédit sur...

Financement participatif: à la recherche de fonds pour un livre inédit sur les animaux de l’archipel

Makis arbreOliver Hawlitschek est un biologiste de l’université de Munich en Allemagne. Rémy Eudeline, lui, exerce à Mayotte depuis 2014 comme professeur de sciences et vie de la terre (SVT). Il est également administrateur aux Naturalistes. Ensemble, ils mènent actuellement une opération de financement participatif sur la plateforme Ulule pour réaliser un livre sur les espèces animales qui vivent dans l’archipel des Comores.

«Nous travaillons sur les îles de l’Ouest de l’océan Indien depuis 2008, pour Oliver, et 2014 pour Rémy. Nous adorons ces îles et nous pensons que les îles de l’archipel des Comores sont de vrais paradis naturels qui n’ont pas reçu l’attention mondiale qu’ils méritent. Comme d’autres îles de la région, elles regorgent d’espèces et d’écosystèmes uniques. Nous y avons même découvert des espèces qui auparavant n’étaient pas connu de la science et les avons scientifiquement décrites», expliquent-ils dans la présentation de leur projet.

La présentation des deux porteurs de projet sur la plateforme Ulule
La présentation des deux porteurs de projet sur la plateforme Ulule

«Les îles de l’océan Indien et en particulier les Comores sont des terrains de prédilection pour faire des observations qu’aucune autre personne n’a jamais faite», précise également Rémy Eudeline. Pourtant, alors qu’ils avançaient dans leurs recherches, ils ont eu la surprise de constater qu’aucun livre de référence n’existe sur la faune des quatre îles. «Nous avons donc pensé qu’il était temps de prendre les choses en main et de proposer un livre qui permettrait aux personnes du monde entier de connaître les espèces animales uniques qui vivent dans l’archipel.»

Un objectif de 4.000 euros

L’ambition de leur ouvrage est de présenter, au minimum, des photos et descriptions des 120 espèces les plus importantes, «en incluant les plus communes et les plus rares mais biologiquement remarquables comme les endémiques». Le livre de la collection «guide de terrain/Fieldguide» sera bilingue français/anglais et des e-livres seront aussi produits en allemand et si possible d’autres langues.

Le financement participatif qu’ils ont lancé sur la plateforme Ulule vise à récolter 4.000 euros… et au moment où nous écrivons ces lignes, ils y sont presque parvenus. Cette somme vise à couvrir le coût de réalisation, l’achat de certaines photos et l’impression du livre. Au-delà de cette somme, ils investiront dans une impression d’un plus grand nombre de copies de l’ouvrage… et dans la suite de leurs travaux.

Un exemple de mise en page du guide de terrain que souhaitent réaliser Rémy et Oliver (Image: Ulule)
Un exemple de mise en page du guide de terrain que souhaitent réaliser Rémy et Oliver (Image: Ulule)

Car ils comptent bien créer une série complète des «guides de terrain de l’Océan Indien». Après notre archipel, ils voudraient agrandir la collection aux autres îles de la région, La Réunion, l’île Maurice, Pemba, et des îles malgaches.

Deux ONG soutenues

«De plus, nous avons promis à deux ONG de la région un don en remerciement de l’aide qu’ils nous ont fournis lors de nos recherches. Nous allons aussi faire un don de livres à quelques écoles de Mayotte et des Comores», sous la forme de copies imprimées du livre. Les auteurs veulent y consacrer au moins 5% des revenus totaux engendrés par le financement participatif.

Les deux associations sont Dahari, une ONG basée à Anjouan qui travaille sur le développement rural et des programmes de conservation et de suivis des espèces et le Parc Marin de Mohéli qui gère l’unique Parc National des Comores avec une extension à des zones terrestres, incluant la crête forestière de Mohéli.

Pour soutenir l’initiative et la publication de ce guide, rendez-vous sur la plateforme : https://fr.ulule.com/guides-comoros

«Nous espérons que nos livres aideront non seulement les habitants de ces îles pour mieux connaître leurs trésors naturels mais aussi attirerons l’attention des touristes, des scientifiques et des conservateurs partout dans le monde pour ainsi aider à préserver ces écosystèmes uniques et fragiles», concluent les deux compères.

PM
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau dans la commune de Koungou ce vendredi 12 août...

139134
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers de la commune de Koungou "de la nécessité d'interrompre la distribution d’eau afin de...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139134
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139134
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139134
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139134
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139134
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com