Législatives: Kamaldine Attoumani Soumaïla veut «sortir Mayotte de la tutelle réunionnaise»

0
130
En 2017, Kamaldine Attoumani Soumaila candidat dans la 2e circonscription de Mayotte venu prôner avec Jean-Hugues Ratenon (à gauche) un développement "gagnant-gagnant entre nos îles

Kamaldine Attoumani Soumaila est candidat sans étiquette dans la 2e circonscription de Mayotte. Après sa lettre ouverte envoyée aux «intellectuels, acteurs économiques et à l’ensemble de la société civile réunionnaise», il était reçu à Saint-Benoît par Jean-Hugues Ratenon, ancien «insoumis» et figure de La Réunion où il est candidat dans la 5e circonscription.

Au centre, Kamaldine Attoumani Soumaila candidat dans la 2e circonscription de Mayotte venu prôner avec Jean-Hugues Ratenon (à gauche) un développement "gagnant-gagnant entre nos îles
Au centre, Kamaldine Attoumani Soumaïla venu prôner avec Jean-Hugues Ratenon (à gauche) un développement « gagnant-gagnant » entre nos îles

Le Mahorais est venu prôner un «rapprochement entre les décideurs pour la recherche de solutions communes» entre Mayotte et La Réunion. «Il est temps de raisonner en écosystème Réunion-Mayotte car ce qui n’est pas géré convenablement à Mayotte affecte inéluctablement La Réunion», a expliqué l’entrepreneur mahorais pour qui «réussir La Réunion, c’est réussir Mayotte et vice-versa.»

Les deux candidats dénoncent une «mise sous tutelle» de Mayotte. «L’ARS, la Caisse de Sécurité Sociale, Pôle Emploi et tout récemment l’état-civil, qui vient d’être transféré avec la confection des passeports, sont des exemples éloquents. Quant au secteur privé, les banques s’illustrent, toutes les décisions importantes dépendant des agences réunionnaises. Les entrepreneurs mahorais sont aujourd’hui suspendus à des décisions délocalisées dont les auteurs ne maîtrisent pas toujours les réalités de son terrain», décrit Kamaldine Attoumani Soumaïla.

S’ils sont élus, les deux candidats promettent de travailler «pour une relation gagnant-gagnant entre nos deux îles, il faut sortir Mayotte de la tutelle réunionnaise», a conclu le candidat réunionnais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here