Mayotte et la Nouvelle-Calédonie donnent à Marine Le Pen ses meilleurs scores en Outre-mer

0
213
"J'ai laissé mon parti pour rejoindre le FN", clame cette nouvelle militante
Marine Le Pen prise dans le tourbillon du mbiwi le 30 novembre 2016 à Mayotte
Marine Le Pen prise dans le tourbillon du mbiwi le 30 novembre 2016 à Mayotte

Incontestablement, cette élection présidentielle aura permis une implantation inédite du Front national dans les départements et collectivités d’Outre-mer. Après un premier tout flamboyant, Marine Le Pen réalise dans les 11 territoires de l’Atlantique, du Pacifique et de l’océan Indien un score inespéré pour le parti d’extrême droite.

A l’issue du 1er tour, le Front national n’était arrivé en tête dans aucun des Outre-mer mais la candidate du Front national était en 2e position dans la majorité d’entre eux, au point de totaliser le plus grand nombre de voix sur l’ensemble de nos territoires. Elle devançait Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. Emmanuel Macron n’arrivait qu’en 4e position.

"Marine présidente"... Un moment de choix pour la candidate FN
“Marine présidente”… Un moment de choix pour la candidate FN en campagne à Mayotte fin 2016

Pour le 2nd tour, c’est bien le président élu qui est en tête partout, mais au vue des scores, il est confirmé que «les outre-mer ne sont plus des digues pour le FN», comme le notait le Réunionnais Patrick Karam, ancien président du CReFOM, le conseil représentatif des Français des Outre-mer, après le 1er tour.
Marine Le Pen obtient ses scores les plus faibles à Wallis-et-Futuna (20,86%), en Martinique (22,45%) et en Guadeloupe (24,86%). Elle n’est majoritaire dans aucune des communes de ces 3 territoires.

La Nouvelle-Calédonie et Mayotte, terres frontistes

Ses meilleurs scores sont à trouver en Nouvelle-Calédonie (47,43%). Elle est en tête à Nouméa (50,90%) et obtient son meilleur score dans la commune de Farino (74,13%). Mais le vote est loin d’être uniforme, de très nombreuses autres communes apportant des scores massifs à Emmanuel Macron comme par exemple à Hienghène où 984 électeurs ont voté En Marche! soit 95,91% des suffrages exprimés.

Marine Le Pen à La Réunion fin 2016 (Photo: JIR)
Marine Le Pen à La Réunion fin 2016 (Photo: JIR)

Traditionnellement dans ce territoire du Pacifique, où les consultations en vue d’une éventuelle indépendance sont prévues prochainement, la gauche est absente et la droite et maintenant l’extrême droite sont les partis qui portent le maintien au sein de la République française. Au 1er tour, le FN avait déjà obtenu 29% en Nouvelle-Calédonie.

Autre score important du FN, à Mayotte. Chez nous, Marine Le Pen obtient 42,85% grâce en particulier à ses scores majoritaires dans 7 des 17 communes : Mtsamboro, Acoua, Chiconi, Sada, Bandrélé, Kani-Kéli, et Bouéni, son record dans le département avec 65,63%. Chez nous, ce sont bien entendu les questions liées à l’immigration et à l’insécurité qui ont favorisé l’explosion de ce vote.

Record dans une commune polynésienne

L'atoll de Napuka donne plus de 82% à Marine Le Pen
L’atoll de Napuka donne plus de 82% à Marine Le Pen

A La Réunion, département bien plus important en nombre d’électeurs que le nôtre, Marine Le Pen est en revanche plus en retrait. En tête dans 2 des 24 communes, au Tampon (50,07%) et à la Plaine des Palmistes (53,27%), elle obtient 39,74% dans le département. Une seule commune guyanaise s’est majoritairement tournée vers elle, Ouanari avec un score impressionnant de 81,82% sur fond d’insécurité massive, pour un score départemental de 35,11%.

En Polynésie, après un score de 32% au 1er tour, le FN dépasse une nouvelle fois sa moyenne nationale au second, avec 41,6%. Si Emmanuel Macron est arrivé en tête dans tous les archipels, Marine Le Pen s’offre 11 des 48 communes polynésiennes. Soutenu par l’indéboulonnable Gaston Flosse, elle obtient son meilleur score dans l’île de Napuka. Cet atoll paradisiaque de l’archipel des Tuamotu-Gambier a donné 82.48% à Marine Le Pen… son record ultramarin ! Elle y a recueilli 113 voix sur les 137 exprimés lors de ce scrutin.

RR
www.lejournaldemayotte.com

OCEAN INDIEN
Mayotte
E. Macron : 57,15%
M. Le Pen : 42,85%
Abstention : 54,25%
Blancs : 1,77%
Nuls : 3,11%

La Réunion
E. Macron : 60,26%
M. Le Pen : 39,74%
Abstention : 37,09%
Blancs : 4,13%
Nuls : 3,73%

ATLANTIQUE
Guadeloupe
E. Macron : 75,13%
M. Le Pen : 24,86%
Abstention : 50,77%
Blancs : 3,27%
Nuls : 3,59%

Guyane
E. Macron : 64,89%
M. Le Pen : 35,11%
Abstention : 58,07%
Blancs : 3,87%
Nuls : 1,7%

Martinique
E. Macron : 77,55%
M. Le Pen : 22,45%
Abstention : 49,74
Blancs : 4,09%
Nuls : 2,87%

Saint Martin / Saint Barthélémy
E. Macron : 65,03%
M. Le Pen : 34,97%
Abstention : 64,66%
Blancs : 2,51%
Nuls : 0,92%

Saint-Pierre et Miquelon
E. Macron : 63,29%
M. Le Pen : 36,71%
Abstention : 44,1%
Blancs : 6,17%
Nuls : 3,12%

PACIFIQUE
Polynésie
E. Macron : 58,4%
M. Le Pen : 41,6%
Abstention : 53,11%
Blancs : 1,6% des inscrits
Nuls : 1,31%

Nouvelle-Calédonie
E. Macron : 52,57%
M. Le Pen : 47,43%
Abstention : 47,19%
Blancs : 3,45%
Nuls : 1,24%

Wallis et Futuna
E. Macron : 79,14%
M. Le Pen : 20,86%
Abstention : 27,99%
Blancs : 0,9%
Nuls : 0,72%

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here