Fin des votes à Koungou-bibliothèque, l'un des 3 bureaux de vote témoins de l’île

0
87
Hadhi-Tchene Mfoumby, prêt à faire remonter les premiers votes
Hadhi-Tchene Mfoumby, prêt à faire remonter les premiers votes

4, 3, 2, 1, on ferme ! 19h, la nuit est tombée depuis une heure sur Koungou, quand Chibaco Sabila, qui tenait le bureau de vote de Koungou avec son staff d’assesseurs au féminin, dont Majani Nemati, clôt la journée de vote. Aucun retardataire qui se faufile au dernier moment, car beaucoup, comme Allaoui, sont venus dès l’ouverture, « j’ai ma journée pour moi après ! »

La particularité du bureau 118, c’est qu’il est un des 3 bureaux témoins de l’île, avec Mamoudzou et Mtsamboro. A 11h30 et à 16h30, Hadhi-Tchene Mfoumby, délégué de la préfecture a fait remonter les infos de la participation à la préfecture de Mayotte. Et dès la fermeture, si on s’active ici encore plus qu’ailleurs, c’est qu’à 19h30 pile, les 100 premiers bulletins remontent aussi à la préfecture, « et ils sont envoyés en métropole, qui se base sur ces données pour ses estimations de 20h », explique-t-il.

Une fiabilité indispensable, donc. « A 20h45, on remonte l’ensemble des résultats. Puis, je récolte l’ensemble des 10 bureaux de vote de Koungou. »

Carte d’identité comorienne

Bulletin déchiré, comptabilisé comme "nuls"
Bulletin déchiré, comptabilisé comme “nuls”

«Le Pen !», sort le 1er bulletin, «Macron!», ainsi tout au long des 300 bulletins de vote. «Là, un Macron et Le Pen dans la même enveloppe!», un acte d’amour pour la démocratie qui servira le décompte des nuls.

Pas de problème grave au long de la journée, rapporte-t-il, mais des petites anecdotes. «Au moment de glisser son enveloppe, un électeur s’est aperçu qu’il avait deux enveloppes, collées entre elles!»

Plus savoureux, au bureau 47 de Majicavo Koropa, un homme se présente avec sa carte d’électeur, mais avec une carte d’identité comorienne. « On a eu du mal à lui faire entendre raison, alors que sa carte d’électeur était libellée au nom de ‘mademoiselle’. » A Longoni, un électeur était décidé à pousser lui-même la tirette d’enregistrement de vote située sur l’urne, « on lui a expliqué que c’était impossible, il s’est énervé et a jeté son enveloppe par terre ! ».

A 19h30 précises, les 100 premiers bulletins étaient dépouillés… Mais il faudra attendre 21h à Mayotte, pour avoir les estimations nationales officielles, et publier les résultats locaux.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here