24.9 C
Dzaoudzi
samedi 25 juin 2022
AccueilFaits diversTrois détenus comparaissaient en appel

Trois détenus comparaissaient en appel

.M.S. arrive à la barre en trainant des pieds. Lui, c’est justement le parquet qui le traine en appel, pour avoir contesté une peine jugée trop clémente en correctionnelle. Le 10 mars dernier, à 20h30, il escalade la façade d’un immeuble des Hauts Vallons et se glisse dans un appartement. Son occupante, surprise, va dans une 2ème temps être très réactive puisqu’elle parvient à arracher son sac à main des mains de son voleur, qui s’enfuit avec une sacoche de maquillage, et parvient à crier « au voleur ! ».

Ses voisins l’entendent, ils sont gendarme et policier, et parviennent à rattraper M.S., à le ceinturer et à le maintenir au sol au rond point du M’biwi, en attendant l’arrivée de renforts.

Né aux Comores en 1992, M.S. est arrivé enfant à Mayotte, expulsé en 2002, revenu en 2003, expulsé de nouveau en 2008, et de retour en 2015. La malchance, évoquée par l’avocat général, il ne la connaît donc pas seulement lors de son cambriolage, mais tout au long de sa jeune vie. Il vit en couple avec une collégienne dans un banga, informe le président du tribunal.

Le jugement de 1ère instance, 8 mois de prison et l’interdiction de séjour sur le territoire français, ne sera pas aggravé, au grand soulagement du prévenu qui repart finir de purger sa peine en prison.

Travail d’intérêt général plutôt que la prison

La Chambre d'appel à Kawéni
La Chambre d’appel à Kawéni

C’est également un appel du ministère public qui amène M.C. à la barre. Il avait refusé le 23 août 2016 de s’arrêter lors d’un contrôle routier dans sa commune de naissance, Mamoudzou. Il faut dire qu’il n’avait pas assuré son véhicule et qu’il détenait 11,2 g de résine de cannabis. Il se livre d’ailleurs à un petit trafic qui l’avait mené en prison, fait remarquer l’avocat général Robert Ampuy, qui rappelle que des rouleaux de bangué ont été retrouvés dans le passé en sa possession.

Condamné à 7 mois de prison ferme en 1ère instance, il veut s’en sortir en évoquant un emploi qui l’attend dans le bâtiment. Un argument de poids qui va alléger sa peine, puisque la collégialité de juges le condamnera plutôt à 140 heures de travail d’intérêt général, à effectuer dans un délai de 18 mois. Et lorsqu’il aura terminé de purger sa peine actuelle.

Prison et chimique

Le seul détenu à avoir personnellement contesté sa peine, c’est N.L. Nous sommes dans un huis clos familial dont il conteste le rôle qu’on lui prête. Sa mère l’accuse de violence depuis qu’il est sorti de prison en février 2015, et de les avoir, elle et son compagnon, menacé de mort. « Elle explique que vous avez soustrait des marchandises dans le container de votre beau-père, que vous réclamiez 50 euros pour acheter du chimique, et que vous les avez menacés de mort s’ils vous renvoyaient en prison. Leurs enfants ont peur de vous. »

Lui explique qu’il avait effectivement par le passé volé quelques vêtements dans le container, « on ne m’en achetait pas », et qu’il a essayé d’entrer dans la maison familiale ce 20 octobre 2015, parce qu’il avait faim. Mais il conteste avoir menacé sa famille avec un tournevis noir et rouge, comme le décrit son beau-père, tournevis qu’on retrouvera dans une sacoche en sa possession.

Des histoires de mères qui préfèrent accuser leur enfant plutôt que leur compagnon pourvoyeur de finances, le tribunal en regorge. Mais ce qui fera la différence cette fois, c’est la drogue, et il le reconnaît : « Oui, j’en consomme, et ça peut parfois me rendre agressif. » Il n’a pas d’emploi : né à Dzaoudzi, il a effectué sa scolarité en PPF (Section Préprofessionnelle), mais n’a pas de papier, « prenez-vous en charge pour les faire ! », interpelle le juge.

Et son casier judiciaire se rappelle à lui par la voix de l’avocat général : « Plusieurs condamnations pour vol aggravé, dont la première à un mois de prison par le tribunal pour enfant, une peine peu habituelle pour ce tribunal. »

Le jugement sera le même qu’en première instance, soit un an de prison ferme.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139533
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139533
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139533
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com