Mayotte-Maurice : Accord des CCI pour la mobilité des jeunes des deux territoires

0
210
Les membres des 2 CCI, autour de Mohamed Ali Hamid et d'Isabelle Chevreuil
Les représentants des deux CCI, autour de Mohamed Ali Hamid et d’Isabelle Chevreuil

On connaît la qualité d’accueil et le professionnalisme des infrastructures hôtelières à Maurice. C’est donc un « plus » qu’offre à Mayotte cette première convention cadre de partenariat entre les Chambres de Commerce et d’Industrie de nos deux îles.

Depuis quasiment un an les deux CCI de Maurice et Mayotte échangent pour aboutir à cet objectif : les jeunes pourront bénéficier de formation initiale, des formations continues ou en apprentissages, qu’elles nous assurent « être adaptés aux différent publics de Mayotte, de Maurice et de la région Océan Indien », qu’ils soient jeunes, étudiants, demandeurs d’emploi, salariés, opérateurs et chefs d’entreprise.

Les professionnels locaux de la formation sollicités

Cette convention de partenariat porte plus généralement sur la formation et la mobilité de ce public, et s’inscrit dans la démarche de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI), présidée par l’expert comptable mahorase Isabelle Chevreuil. L’offre de formation régionale va s’appuyer sur les instituts de formation adossés aux CCI respectives. Toriden Chellapermall, directeur de la MCCI Business School, s’était déjà rendu à Mayotte en mission de prospection à la CCI au mois d’octobre 2016.

Ce n’est une première étape, puisque les CCI annoncent « vouloir mettre en place des formations ‘circulaires’ qui se dérouleront selon les cas à Mayotte ou à Maurice, mais qui pourront être étendues aux autres iles membres de L’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI). »

Licence Tourisme et culture

Une première signature qui va en appeler d'autres
Une première signature qui va en appeler d’autres

La coopération se matérialisera par une formation dispensée par le Pôle Formation de la CCI Mayotte sur l’écotourisme en juin 2017.

Le vice-rectorat a sauté sur l’occasion pour intégrer le dispositif, et à travers Pierre Scarcella , directeur du service académique d’information et d’orientation du Vice-rectorat, qui faisait partie de la délégation, propose d’envoyer des élèves et étudiants stagiaires en immersion à Maurice avec le concours des équipes de la Business School. La Licence L3 Tourisme et culture sera une première opportunité pour développer nos échanges.

Mohamed Ali Hamid, le président de la CCI Mayotte, se réjouit de l’aboutissement de ce partenariat qui s’annonce riche, et, au delà, défend l’idée de coopération : « La Mobilité des hommes favorise un climat propice à la tolérance, à la découverte interculturelle, et au développement des échanges grâce auxquels il devient possible et facile de s’intégrer socialement et économiquement au sein de la région »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here