Faible consommation, éclairage public : Partenariat efficace entre les maires et EDM

0
102
L'électricité la moins chère de France grâce à la solidarité nationale
L’électricité la moins chère de France grâce à la solidarité nationale

L’objectif de EDM est d’accompagner les collectivités locales : « Nous devons leur donner les outils pour exercer au mieux leur mandat. Cela comprend les conseils pour maîtriser leur consommation en électricité, avec les aides adéquates, et les sensibiliser au développement mais aussi aux contraintes du secteur de l’électricité à Mayotte. »

Selon l’INSEE, 6% des habitations n’ont pas d’électricité à Mayotte, alors que les chiffres pour les sanitaires ou l’eau sont plus catastrophiques. « Les maires avaient en général des préoccupations sociales, et souhaitaient des renseignement sur les dispositifs d’aide pour les foyers précaires », rapporte Yacine Chouabia, directeur général d’EDM.

Ils étaient en demande d’information sur les conditions d’éligibilité au Tarif de première nécessité. A noter qu’il n’intègre pas le propriétaire du contrat d’électricité s’il est différent de celui qui déclare les impôts. Depuis 2015, plus de 4000 clients ont bénéficié de ce Tarif de Première Nécessité (TPN). Et grâce au Fond Solidarité pour le Logement, auquel EDM contribue, c’est 80 familles qui ont pu bénéficier d’une aide au paiement des factures d’électricité.

Seulement 1% de hausse de la consommation

1ère rencontre avec les maires
1ère rencontre avec les maires

Les fraudes d’accès à l’énergie ont également été abordées, « dès lors qu’il y a une mise en péril, mais pas sur l’occupation illégale des sols qui reste de leur compétence », explique le directeur.

L’éclairage public est le sujet du moment. Les communes de Koungou, Dembéni et Bandrélé ont déjà bouclé leur partenariat avec EDM pour une installation solaire à très faible coût, voire zéro, pour elles : « Nous avons réexpliqué que les premiers arrivés seraient les mieux servis, puisque nos subventions couvrent une parties du financement, et que les maires doivent solliciter pour le reste la Dotation d’Equipement pour les Territoires Ruraux de la préfecture. » D’autres mairies ont manifesté leur intérêt.

Il faut croire que les campagnes répétées de l’opérateur ont porté ses fruits, puisque les collectivités ont été des bons élèves en 2016 : leur consommation ne s’est accrue que de 1%, contre 11% en 2015. Des efforts à poursuivre, « notamment sur l’isolation des bâtiments administratifs que nous pouvons subventionner. »

Une année sans black out !

La centrale de Longoni
La centrale de Longoni

Une communication d’autant plus agréable à initier pour Yacine Chouabia, que les résultats d’EDM sont bons sur l’année 2016, que ce fut une année sans black out, et que la durée moyenne des coupures s’est réduite de moitié par rapport à 2015.

D’autre part, l’électricité à Mayotte est la moins chère de France, « et une des moins chères d’Europe même ! Et grâce à l’effort de l’Etat. »

A Mayotte en 2016, EDM a investi 5,57 millions d’euros sur des renforcement de lignes (Hanjangua-Chirongui), des mises en réseau souterrain, ou la création de la liaison Haute tension Longoni-Dzoumogne.

Cette année, sont prévus le renforcement du réseau haute tension dans le sud, et le déplacement d’ouvrage et la création de réseaux Basse tension, pour un montant de 6,7 millions d’euros, « nous essayons d’anticiper un maximum pour ne pas nous retrouver dans la situation des infrastructures d’eau courante ans le sud », conclut dans un sourire Yacine Chouabia.

La programmation pluriannuelle de l’énergie va donc s’enrichir de ces rencontres que le directeur d’EDM souhaite annuelles, « doublées d’une entrevue en tête à tête avec chaque maire, pour cerner leurs besoins particuliers. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here