Journée mondiale des zones humides : 10 sorties gratuites pour découvrir les mangroves ce samedi

0
113

Cette année encore, Mayotte prend toute sa place dans les événements organisés à l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides. Les Naturalistes de Mayotte et la fédération d’associations Mayotte Nature Environnement organisent une journée de découverte de la mangrove de Mayotte au grand public. Ce samedi 4 février, ils proposent plus de 10 sorties gratuites partout sur l’île.

Naturalistes mangrovesCe samedi, les visites concernent les mangroves de Kawéni, de la plage d’Hamaha, Passamainty, Tsoundzou, Dembéni, Kani-Kéli, Tsimkoura, Chiconi, Tsingoni et Longoni-Bouyouni. Les départs ont lieu à 9h ou à 14h (voir l’affiche pour les horaires et lieux de rendez-vous). Aucune inscription n’est nécessaire.
Ces sorties sont organisées avec les associations partenaires de l’événement : ADEDUPASS, ICI, Le Regard du Coeur, les Gardiens du Littoral, Virage Nord, AME, ASDM et Tsarafizahana.

Cette journée sera précédée d’un séminaire organisé par le Conseil Départemental sur la gestion durable de la mangrove de Mayotte qui aura lieu à l’hémicycle ce vendredi 3 février. De très nombreux intervenants sont attendus.

Les actions de sensibilisation sur les zones humides semblent nécessaires au vu des menaces qui pèsent sur cet écosystème pourtant si indispensable. Au cours des 50 dernières années, la moitié des mangroves dans le monde a disparu. Selon l’UICN, plus de 11 types de mangroves sur les 70 présentes dans le monde sont menacés d’extinction. Pourtant, le rôle indispensable des mangroves est indéniable: au-delà de l’importance écologique de cet écosystème (abri pour les oiseaux, les crabes, lieu de reproduction pour les poissons, etc.), les services rendus à l’homme par cet écosystème sont énormes (protection des côtes, pêche, tourisme, etc.).

A Mayotte, on estime les services rendus par les récifs coralliens et la mangrove à hauteur de 11 millions d’euros pour la protection côtière, 9 millions d’euros pour la pêche et 6 millions d’euros pour le tourisme et les loisirs (étude IFRECOR). Pourtant, la mangrove de Mayotte est en danger. Le dépôt de déchets dans les mangroves met en péril la santé de cet écosystème, tout comme les rejets d’eaux usées non traitées. La coupe de palétuviers est également une menace qui pèse sur les mangroves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here