Le succès du tri sélectif se confirme avec 300 tonnes de déchets collectés en 2016

0
266

On approche les 300 tonnes ! Le tri sélectif confirme son entrée dans les habitudes mahoraises. L’année 2016 devrait en effet établir un nouveau record de collecte pour le verre, le plastique et les métaux jetés dans les bornes Tri-O d’Eco-emballages. La collecte augmente en effet cette année encore de 29% par rapport à 2015.

Les bornes tri-o pour le verre, les plastiques et le métal
Les bornes tri-o pour le verre, les plastiques et le métal

En 2016, ce sont 108 nouvelles colonnes de tris (soit 36 Tri-O) qui ont été installés et une centaine supplémentaire devrait venir se rajouter au dispositif en 2017, une façon d’augmenter les performances de collecte dans les villages et sur les sites à fort potentiel.

Pour mémoire, fin 2013, au démarrage du tri sélectif à Mayotte, on ne comptait que 153 colonnes de tris dans le département. Ce sont donc à présent 443 colonnes qui desservent les communes mahoraises soit 150 Tri-O.

« Grâce à la densification progressive du réseau de Tri-O, réalisée en concertation avec les élus des communes et du SIDEVAM pour optimiser l’efficacité du geste de tri», se félicite Eco-emballages. L’ensemble des villages mahorais qui sont désormais équipés de même que les sites à forte fréquentation comme les plages des 3 baobabs à Bouéni et de Saziley à Bandrélé, ainsi que les lieux publics comme la Place Congrès à Pamandzi et le terrain de pétanque de Bandrélé.

Par ailleurs, la propreté des Tri-O étant indispensable pour encourager la population mahoraise à effectuer le geste de tri, le nettoyage et le remplacement des pièces dégradées a été prévu sur chacune des 443 colonnes de tri.

De vastes actions de sensibilisation

Une montagne de plastique dans les camions bennes qui vident les bornes Tri-O
Une montagne de plastique dans les camions bennes qui vident les bornes Tri-O

Sachez également que depuis le début de l’année, plus de 6.000 personnes ont été sensibilisées au geste de tri par la mise en œuvre d’actions de sensibilisation de proximité grâce, par exemple, à la caravane du tri qui a sillonné les 5 communes où les performances étaient les moins bonnes : Koungou, Bandraboua, Ouangani, Tsingoni et Sada. Les relais associatifs (les Naturalistes, Femmes Leaders, La FMAE et les CEMEAS) ont également été mobilisés.

Enfin, l’information sur le tri a également été portée lors de divers événements (Journées portes ouvertes du BSMA, Ciné Brousse, Salon du tourisme…) et des actions de sensibilisation ont été réalisées au moment des achats sur 14 points de vente des réseaux Sodifram et Bourbon Distribution Mayotte et sur les plages.

Pour mémoire, Eco-Emballages assure le pilotage du dispositif national de tri et de recyclage des emballages ménagers mis en place dans le cadre de la Responsabilité Elargie des Producteurs (REP).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here