25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilEconomieSéance plénière de validation des subventions inscrites au budget

Séance plénière de validation des subventions inscrites au budget

Suspension de séance pour que Raïssa Andhum s'explique
Suspension de séance pour que Raïssa Andhum s’explique

Petite séance plénière ce mercredi matin en dépit du nombre important, 23, de rapports à l’ordre du jour. Il s’agissait en fait de voter des attributions de financements déjà inscrits au budget prévisionnel 2016, bloqué pendant son examen par la Chambre des Comptes, et dont les acteurs attendaient l’arrivée des subventions. Donc pas de réelles surprises.

Elle fut marquée par une suspension de séance pour réexaminer un rapport sur l’électrification rurale, et par des éclaircissements sur la situation du STM, Société des Transports Maritimes, au moment de la polémique camions sur le nouvel amphidrome Polé. Nous y reviendrons.

Le premier constat est la réappropriation tranquille de la compétence prioritaire de l’action sociale et médico-sociale, par le département, comme le soulignait Issa Issa Abdou le 4ème vice-président, puisque 350.000 euros ont été débloqués vers les associations qui y œuvrent. Sont notamment concernées, et pour les subventions les plus importantes, Rédéca Mayotte, pour 13.000 euros, Ankiba na Maecha, 10.000 euros, Village d’Eva, 8.000 euros, FMAPAR 11.000 euros, l’ACFAV 88.000 euros, Tama 35.000 euros, Cemea 11.000 euros, ou UDAF 15.000 euros.

Nouveau bâtiment des Archives : décision nationale le 17 octobre

Issa Issa Abdou s'étonne d'une remise en cause de l'attribution du marché du SPASAD
Issa Issa Abdou s’étonne d’une remise en cause de l’attribution du marché du SPASAD

A noter que l’élu en charge de l’action sociale était mis en cause par l’opposition sur l’échec de la passation du marché du SPASAD, que le JDM avait révélé. Issa Issa Abdou redisait son étonnement qu’un jury souverain n’ait pas été entendu sur son choix, « ce n’est pas parce que c’est mon enfant qu’il a moins de droit que les autres », concluait-il.

La séance avait débuté sur un petit cafouillage, les élus ayant commencé à laver leur linge sale en public sur des travaux d’électrification rurale, en l’occurrence, le remplacement d’un transformateur en surcharge. En ne précisant pas les raisons de l’annulation du rapport, les élus laissaient un des leurs, Soulaimana Midhi, s’insurger, et l’opposition s’engouffrer, « s’il explose, le département sera mis en cause et nous perdrons notre procès ! », s’exclamait Ahamed Attoumani Douchina. Après débat, et malgré les recommandations d’Electricité de Mayotte, le rapport sera retiré, « pour pouvoir prendre en compte l’ensemble des transformateurs en tension de l’île », commentait Raïssa Andhum, la présidente de la commission Aménagement.

Même brouillon au sujet d’un nouveau bâtiment pour les Archives départementales, qui abritera aussi le Centre régional de recherche et de documentation scientifique, dont le rapport était retiré, puis réintégré à la demande du président Soibahadine. Un engagement du département attendu par le ministère de la Culture, qui doit prendre une décision sur ce sujet le 17 octobre.

Subventions aux syndicats

Le programme Makala à Koungou
Le programme Makala à Koungou

Les élus ont du se prononcer sur un soutien à la mairie de Koungou pour le projet Makala de 64 logements locatifs très sociaux. Un projet de 16,3 millions d’euros financés par l’Etat qui demande la participation d’une collectivité, « mais on connaît la situation des communes ! », s’exclame Raïssa Andhume également conseillère départementale de ce canton. Le rapport est adopté malgré les protestations de Chihabouddine Ben Youssouf, conseiller de l’opposition, qui faisait valoir que « la collectivité qui s’engage dans de tels projets doit se doter des moyens nécessaires. »

D’autres aides ont été votées au titre de l’année 2016, notamment 20.000 euros aux ligues et comités pour l’accompagnement du projet sportif Jeunes Talents Mahorais, 35.000 euros à chaque syndicat du conseil départemental, UDFO, CFDT, CGT Ma, CFE CGC et Sud, 5.000 euros au Centre Information jeunesse, et plus de 800.000 euros de personnels mis à disposition du CESEM, du CCEE, du Comité du tourisme ou de UDFO.

Enfin, le rapport phare de la commission finances est la participation de 10% du département au projet de 2,6M€, de 2 poulaillers et d’une poussinière de la société SAS Avima de Pierre Baubet à Ironi Be.

Le département dote le Concours Talents 2016 de créateurs d’entreprises en allouant 2.000 euros à chaque catégorie, soit 18.000 euros au total.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139530
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139530
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139530
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139530
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139530
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139530
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com