Les 26 élus de l’Assemblée départementale des jeunes vont bientôt faire entendre leur voix

0
91
Les opérations de vote à Tsingoni pour élire le binôme file-garçon du canton
Les jeunes votaient à Koungou hier comme dans tous les cantons de Mayotte
Les jeunes votaient à Koungou hier comme dans tous les cantons de Mayotte

Notre département compte 26 nouveaux élus, 26 conseillers départementaux d’un nouveau genre : ils sont tous entre 14 et 17 ans. La ligue de l’enseignement organisait hier en partenariat avec le Conseil départemental, les premières élections de jeunes pour créer une ADJ, une «Assemblée départementale des jeunes» de Mayotte.

Comme pour les adultes, le scrutin était organisé dans les différents cantons du département et les candidats se présentaient en binôme fille-garçon. «C’est une démarche qui existe dans plusieurs départements français mais ce n’est pas une action nationale. Chaque territoire organise, s’il le souhaite, ce type de scrutin comme il l’entend. A Mayotte, c’est la première fois», se réjouit Taandhuma Ahmed, chargée de mission jeunesse à la ligue de l’enseignement.

L’objectif est bien évidemment d’impliquer les jeunes dans la vie du département. Ces 26 jeunes élus vont en effet constituer «une instance de débats, d’interpellation, d’apprentissage sur les sujets choisis par les jeunes» mais aussi une instance de consultation. «Il nous semblait très important que les jeunes puissent donner leur avis sur l’évolution du département et sur les projets qui les concernent directement. Nous sommes un territoire où plus de la moitié de la population a moins de 18 ans. Ils faut que les jeunes se sentent concernés et écoutés», relève Taandhuma Ahmed.

Que les jeunes soient enfin entendus

Pour la ligue de l’enseignement, les discours souvent entendus qui consistent à dire que la jeunesse «est une richesse du département», ne doivent plus restés de vains mots. Ce nouvel espace de concertation compte donc jouer un rôle actif et faire entendre sa voix. «Avec l’expérience des comités de jeunes, la Ligue de l’enseignement peut témoigner que très rares sont les acteurs, institutions, élus, qui ont proposé, questionné, échangé avec les jeunes des comités au cours des deux dernières années», souligne l’institution. Avec l’ADJ, il s’agit donc de faire changer les choses.

Les opérations de vote à Tsingoni pour élire le binôme file-garçon du canton
Les opérations de vote à Tsingoni pour élire le binôme file-garçon du canton

Car la Ligue explique que «les jeunes des comités sont demandeurs, tant de sollicitations sur des projets de la part des partenaires, que d’échanges sur des sujets très variés ou encore de faire des propositions qui seraient prises en compte dans les décisions».

Des formations pour bien assumer leur mandat

L’ADJ est aussi un moyen de faire des jeunes des acteurs de la vie locale et des citoyens à part entière, mais aussi de les amener à mieux connaître l’institution départementale, son rôle et son fonctionnement. Les nouveaux élus seront d’ailleurs accompagnés pour être en mesure d’assumer au mieux leur mandat. Ils bénéficieront de formations, comme par exemple sur la prise de parole en public, le développement de l’autonomie ou encore apprendre à travailler ensemble. En fonction des besoins constatés, des professionnels interviendront avec l’appui de la Ligue de l’enseignement et du Conseil départemental.

Les réunions de l’ADJ sont déjà programmées. Elles devraient se tenir un samedi matin par mois en dehors des vacances scolaires ou un mercredi après-midi. Chaque rencontre fera l’objet d’une thématique sur laquelle les élus juniors feront des propositions aux décideurs concernés.

Mais avant d’entamer leurs travaux, les jeunes élus devront se plier à l’incontournable exercice de l’élection de leur président. Une assemblée plénière particulière devrait donc se tenir prochainement pour que l’organisation de l’ADJ soit parfaitement bouclée. La liste complète des élus doit être connue dans la journée.

RR
www.lejournaldemayotte.com

A Mtsamboro, le comité de jeunes supervisait le scrutin (photos: Ligue de l'enseignement)
A Mtsamboro, le comité de jeunes supervisait le scrutin (photos: Ligue de l’enseignement)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here