23.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 septembre 2022
AccueilorangeLoi sur l’immigration : le sénateur Thani demande son report au 1er...

Loi sur l’immigration : le sénateur Thani demande son report au 1er janvier 2018 à Mayotte

Thani Mohamed Soilihi sollicite la réaction de la population
Thani Mohamed Soilihi se penche sur l’adaptabilité de la loi

Tout d’abord, la loi ne revient pas sur la durée maximale de rétention administrative, portée de 32 à 45 jours, votée en 2011. Mais par contre, elle permet à nouveau au Juge des libertés et de la détention (JLD) d’intervenir dans un délai de 48h suivant le placement en détention, là où il était de 5 jours auparavant. Résultat, 45,2% des personnes éloignées depuis la métropole n’avaient pas eu accès au juge en 2014. Pourtant, lorsqu’il est intervenu, 20,3% des personnes retenues au CRA avaient été libérées.

C’est donc une avancée en matière de droit des personnes qui pourraient être éloignées par erreur, comme c’est arrivé par le passé. Pour Thani Mohamed Soilihi, la mesure est difficilement applicable à Mayotte, « il n’y a pas assez de JLD, et la loi n’a pas été accompagnée d’arrivée d’effectifs supplémentaires. » Il a donc déposé ce jeudi un amendement, « je demande le report d’application de la loi au 1er janvier 2018 », nous explique-t-il.

Soulignons qu’il est le seul parlementaire depuis que la loi est passée, suscitant de vives condamnations ici, à suivre son cheminement et à s’intéresser aux conséquences de son application à Mayotte.

Peu de fratries concernées

Le service des étrangers à la préfecture de Mayotte
Le service des étrangers en permanence engorgé à la préfecture de Mayotte

De la même manière, à Mayotte, la loi ne peut s’appliquer en l’état sur l’interdiction de rétention d’un étranger accompagné d’un mineur, qui devraient être tous les deux assignés en résidence. Seul le CRA et des annexes provisoires sont disponibles ici.

Le deuxième point de blocage portait sur l’ouverture de la nationalité française à leur majorité aux personnes vivant sur le territoire français depuis l’âge de 6 ans, ayant suivi leur scolarité en France, et qui ont un frère ou une sœur de nationalité française. Un point qui pourrait épauler les étudiants étrangers qui manquaient de « pass » pour aller étudier en métropole. Selon nos informations, depuis le 7 mars, un seul cas aurait pu bénéficier de cette avancée en métropole. Mais le sénateur va également s’y pencher.

Enfin, on note un durcissement des mesures d’éloignement, puisqu’elles seront assorties automatiquement d’une interdiction de retour sur le territoire français d’une durée maximale de trois ans. Toute infraction pourra être punie de 3 à 5 ans de prison.

En ce qui concerne les demandeurs d’asile, leur délai de recours en cas de refus, passe de 30 à 15 jours.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139533
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com