24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilEconomiePerturbations au STM : la direction s’explique

Perturbations au STM : la direction s’explique

Franck Fournier compte mieux communiquer envers les usagers
Franck Fournier compte mieux communiquer envers les usagers

Le directeur du STM admet que les usagers de la barge ont dû supporter l’encombrement des barges et amphidromes ces derniers jours, sans être informés. S’en est suivi des bousculades, parfois violentes, qui auraient pu dégénérer.

Nous reviendrons avec lui sur le contexte de ce service maritime départemental, mais il appelle à ne pas se tromper sur cette liaison entre Petite et Grande Terre : « On a trop tendance à considérer qu’il s’agit d’un métro, quand il s’agit de navires, et donc de contraintes maritimes, comme les arrêts techniques. Lorsque vous êtes dans un embouteillage sur l’autoroute, il y a les routes départementales, ici, il faut prendre son mal en patience autant sur les routes le matin, que lorsqu’il y a un encombrement. »

Il compare l’arrivée simultanée des deux porteurs à l’aéroport aux grands départs de juillet –août en métropole, avec un Bison Futé qui voit noir : « Nous sommes en lien avec Pamandzi, mais nous ne pouvons avoir davantage de souplesse lorsque les horaires d’arrivée des avions changent. Lorsqu’un avion part avec une heure de retard, on entend à peine râler. Quand une barge se décale de 10 minutes, c’est la catastrophe. »

Attention à l’affluence ce dimanche

Août, la période des arrivées
Août, la période des arrivées

Et dimanche dernier, outre les deux gros porteurs à l’arrivée, les pèlerins se rendaient à l’aéroport en partance pour La Mecque, avec des accompagnants, nombreux qui se retrouvaient au retour dans la même barge que les passagers entrants.

Il rappelle qu’il gère un flux, « quand une barge tombe en panne, bien que nous la remplacions au plus vite, les passagers s’accumulent, et on est vite engorgé. » Et avance une fiabilité à 97%, mais qui prend en compte les grosses pannes, pas les petits retards.

Franck Fournier a déjà commencé à revoir sa communication en mettant en garde sur une forte affluence ces jours ci, en particulier ce dimanche 28 août : « plus de 2.000 passagers sont attendus, il est fortement conseillé de privilégier le co-voiturage ou tout autre moyen de transport afin de réduire le trafic routier. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours sur les communes de Koungou, Mamoudzou et...

139533
Dans un communiqué, le syndicat des eaux informe sa clientèle que compte tenu du niveau trop bas des réservoirs de tête "dans le secteur...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139533
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139533
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139533
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com