Paris n’est plus qu’à 8h30 de Mayotte

0
203
L'équipage du B787-8 se dirige vers le tarmac ce vendredi soir
L’équipage du B787-8 se dirige vers le tarmac ce vendredi soir

Dans le Dreamliner, beaucoup d’invités de la compagnie Air Austral, et quelques passagers payants aussi. Abdou Dahalani, président du Conseil économique, social et environnemental, était de ceux-là, « nous avons tenus à payer notre billet, glisse-t-il.

Un couple de métropolitains, Olivier et Agnès Gallet de Santerre, était à bord. Un vol qui avait été déterminant pour leur voyage : « Nous avons modifié notre départ pour La Réunion puis Mayotte autour de cette liaison directe, sur les conseils de notre agence de voyage. Un gain de temps précieux. Et nous avons passé un super séjour à Mayotte chez des amis! » L’information est donc bien passée en métropole chez les voyagistes.

Déjà en 1986…

Soibahadine Ibrahim Ramadani évoquait le levier de développement de cette desserte directe
Soibahadine Ibrahim Ramadani évoquait le potentiel de développement de cette desserte directe

Parmi les VIP, le président du conseil départemental ne découvrait pas le Dreamliner, pour l’avoir expérimenté depuis Seattle. « Ce vol direct est un formidable levier pour l’économie, le commerce et le tourisme de l’île. Et l’avion en lui-même assure la promotion de Mayotte avec les motifs de la passe en S ou de l’ilot de sable blanc affichés sur sa queue. »

Soibahadine Ibrahim Ramadani aime à rappeler que la ligne directe fut le vœu émis par Jacques Chirac, « lors de son discours le 19 octobre 1986. » Le président du département doit rencontrer George Pau-Langevin mardi prochain.

Piste ouverte à la concurrence

Si la compagnie Corsair assurait de son côté une desserte directe en provenance de Paris, c’est la première fois qu’une ligne régulière et sans escale est mise en place depuis Mayotte. La voie est donc ouverte et la concurrence va pouvoir jouer des coudes pour s’y implanter avec en ligne de mire, des tarifs à la baisse pour les passagers.

Olivier et Agnès Gallet de Santerre ont optimisé leur séjour grâce au vol direct
Olivier et Agnès Gallet de Santerre ont optimisé leur séjour grâce au vol direct

Les passagers ont été chouchoutés pour cette première, avec cocktail au départ, et casquettes, porte-clefs Tour Eiffel à l’arrivée, et champagne en classe éco pendant le vol.

C’est le PDG de la compagnie Marie-Joseph Malé en personne qui les avait accueilli par un discours de bienvenue aux côtés du préfet Frédéric Veau et du président du département.

Discours de Marie-Jospeh Malé aux côtés du préfet Frédéric Veau et du président Soibahadine Ramadani
Discours de Marie-Jospeh Malé aux côtés du préfet Frédéric Veau et du président Soibahadine Ramadani

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here