Sport scolaire: Un prix au Sénat et de nombreuses compétitions en métropole pour nos jeunes

0
98
L'AS Passamainty récompensée au Sénat pour son projet favorisant l'égalité filles garçons
L’AS Passamainty récompensée au Sénat pour son projet favorisant l’égalité filles garçons (Photo: UNSS)

Mayotte sous les ors du Sénat. Il y a tout juste une semaine, Irham Moustoifa et Fatima Said Ali accompagnés de Laurent Larrède, de l’Association Sportive du Collège de Passamainty, ont été récompensés du Prix National Ethique et Sport Scolaire.

«Il s’agit d’une reconnaissance nationale et d’une mise en lumière exceptionnelle du travail réalisé par l’équipe EPS de cet établissement déjà moteur au sein de l’UNSS Mayotte», se réjouit Hervé Curat, le responsable du sport scolaire à Mayotte.

Placé sous le parrainage du ministère de l’Education nationale, du Sénat et de l’UNSS, ce prix récompense le projet porté dans la catégorie «Egalité filles/garçons» par l’association.

«Les statuts de l’UNSS ont évolué», explique Hervé Curat. «Notre mission est toujours d’organiser la sport scolaire et la formation des jeunes officiels, des établissements jusqu’au niveau national. Mais nous sommes aussi chargés de l’apprentissage de la citoyenneté et des valeurs de la République. Et le projet porté par l’équipe de Passamainty collait parfaitement à cette volonté nouvelle.»

L’égalité face au sport

Les équipes pédagogiques de l’établissement se sont en effet rendu compte, il y a 4 ans, que les licenciés étaient nombreux mais que les filles étaient largement sous-représentées. Elles ne représentaient que 35% des effectifs. Grâce à de très nombreuses actions, 4 ans plus tard, elles comptent désormais pour 53% des pratiquants du sport scolaire au collège.

UNSS Prix national ethique et sport scolaire«Au Sénat, ce qui est formidable, c’est que les autres candidats ont porté des discours très conventionnels alors que les jeunes mahorais ont fait preuve d’originalité pour valoriser leurs actions», souligne Hervé Curat.

Plus que jamais, le sport scolaire permet à de très nombreux jeunes de partir bien au-delà des entrainements et des compétitions organisés dans notre département. Grâce à des efforts combinés de l’UNSS, du département, du vice-rectorat et de la DRJSCS, jamais autant de Mahorais ne s’étaient confrontés à des compétitions à l’extérieur.

Aux championnats de France UNSS

Après les jeux scolaires de l’océan Indien en novembre ou encore le départ des jeunes rugbymen à Mada, en ce moment, pas moins de 4 équipes portent les couleurs de Mayotte dans des compétitions nationales en métropole.

En athlétisme, 6 garçons du lycée de Petite Terre sont à Limoges pour les championnats de France UNSS jusqu’à la fin de la semaine. En volley-ball, les minimes filles du collège de Tsingoni vont disputer les championnats de France en Bretagne, à Saint-Brieux, face à 15 autres équipes, du 31 mai au 3 juin.

UNSS Raid MayotteSept joueurs de tennis de table du collège de Doujani vont partir à Saint-Dizier pour une compétition en équipe, du 1er au 3 juin. S’ils remportent la Coupe des DOM, ils prendront part aux championnats de France.
Et enfin en handball minimes, ce sont 12 garçons du collège de Passamainty qui sont attendus à La Canourgue (Lozère) du 29 au 31 mai.

7.300 licenciés

Le sport scolaire prend une ampleur toujours plus importante à Mayotte. Si en 2012, ils étaient 2.800 licenciés, ils sont aujourd’hui 7.300… «Et tous les mercredis, ça cartonne dans tout Mayotte», se félicite Hervé Curat.

Une preuve de cette montée en puissance: le raid Mayotte organisé mercredi prochain en Petite Terre. Du running, du VTT run & bike, du kayak en relai, et un contre-la-montre de course de pneus, la fête sportive promet d’être belle. Commencée à 8 heures, elle devrait s’achever sur la place des congrès de Pamandzi par un petit concert.

RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here