27.9 C
Dzaoudzi
mardi 27 septembre 2022
AccueilorangeLe Défenseur des droits condamne "les expulsions sauvages" et appelle au recours...

Le Défenseur des droits condamne “les expulsions sauvages” et appelle au recours à la loi

Livres et cahiers sont apportés par Village d'Eva
Des enfants déscolarisés, en attente d’une solution place de la République

Il en a mis du temps le Défenseur des droits pour rappeler qu’ils ne s’exercent pas à Mayotte lors des “décasages”: “Des groupes d’individus violents et incontrôlés expulsent des personnes étrangères de leur maison et de leur village, ce qui conduit à ce que de nombreuses familles se retrouvent à la rue, sans protection et à ce que plus d’une centaine d’enfants soient déscolarisés.  Les personnes ne participant pas à de telles actions et hébergeant des étrangers en situation irrégulière sont en outre menacées”, dénonce Jacques Toubon dans un communiqué (Voir le Communiqué du défenseur des droits sur les expulsions à Mayotte).

Difficile pour un Défenseur des droits de rester insensible à cette situation, à laquelle les collectifs de villageois répondent invariablement que si leur propre droit de disposer de leur terre avait été défendu, on n’en serait pas là. Jacques Toubon le sait quand il lance “un appel solennel pour que l’ensemble des acteurs,  – département, Etat et institutions européennes – mettent en place des solutions pérennes pour garantir l’égalité de tous devant la loi dans le « 101ème département français »”.

“Une enquête indépendante”

Geneviève Avenard, Défenseur des enfants, était venue l'année dernière à Mayotte
Geneviève Avenard, Défenseur des enfants, était venue l’année dernière à Mayotte

Il exhorte également au calme et à la retenue la population et rappelle que “les solutions doivent s’inscrire dans le cadre des principes fondamentaux et des lois de la République.” Il est bon d’entendre rappeler qu’on ne peut se faire justice soi-même, et l’ancien ministre indique qu’il mène “une enquête indépendante sur les conditions dans lesquelles se déroulent ces faits”. Il demande que chacun prenne ses responsabilités pour que ces expulsions cessent sans délai.

Justement, nous venons d’apprendre par les associations de défenses des délogés, qu’une expulsion est prévue ce dimanche 29 mai à 4h du matin à Chirongui.

“Le Défenseur des droits rappelle avec force que ces pratiques sont illégales et que le traitement réservé aux enfants dans ce cadre n’est ni admissible ni conforme aux principes de la Convention internationale des droits de l’enfant que la France a ratifiée.” Il demande aux habitants de Mayotte de continuer à faire confiance aux institutions de la République.

Il rappelle qu’il a pour mission la protection des droits et des libertés de chacun, en particulier la défense des droits des enfants, quelle que soit leur origine, sur l’ensemble du territoire national, et notamment dans le département de Mayotte.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Ralentissement de l’inflation en août sous l’effet du recul des prix...

139525
Le dernier bulletin de l’INSEE rapporte un petit 0,1% d’augmentation des prix en août. Pas loin d’une baisse donc, mais c’était sans compter les...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139525
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139525
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139525
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139525
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139525
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com