Caillassage à Tsoundzou: 6 mois ferme pour un jeune adulte jusqu’alors inconnu de la police

0
85

Il était inconnu des services de police et de justice. Il a été condamné à 6 mois de prison ferme, une peine très lourde pour un «primo-délinquant».

Salle d'audience code pénalLe jeune homme avait pris part aux violences contre les policiers en milieu de semaine à Tsoundzou. Les agents de la mairie de Mamoudzou accompagnés de policiers municipaux devaient procéder à la destruction de bangas illégaux, en application d’une décision de justice. Mais un groupe de jeunes en avait décidé autrement. La bande les avait abondamment caillassé avant de mettre le feu à la tractopelle.

La police nationale dépêchée sur place pour ramener le calme avait, à son tour, essuyé de nombreux jets de pierre. L’une d’elle avait blessé un policier qui a bénéficié d’un certificat médical mentionnant 6 jours d’incapacité de travail.

Mais les policiers étaient parvenus à identifier quelques-uns des jeunes impliqués dans ces échauffourées. L’un d’eux a été interpellé mercredi et jugé en comparution immédiate ce vendredi après-midi.

Poursuivi pour violences volontaire avec armes et participation à un groupement armé en vue de troubler l’ordre public, il a donc été condamné à 6 mois de prison ferme. Le 17 juin prochain, il fêtera ses 19 ans à Majicavo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here