23.9 C
Dzaoudzi
vendredi 7 octobre 2022
AccueilEconomieUne régie de quartier pour la commune de Tsingoni

Une régie de quartier pour la commune de Tsingoni

Mikidadi Madihali
Mikidadi Madihali, adjoint au maire chargée du développement économique et du tourisme

Elles sont 140 en France : les Régies de Quartier (RQ) et régies de Territoires (RT) représentées par le Comité national de liaison des régies de quartier, couvrent 320 quartiers prioritaires.

A travers ses dimensions sociale, politique et économique, la Régie dont on ne sait trop si elle est de quartier ou de territoire à Tsingoni, doit en priorité offrir des emplois aux habitants les plus défavorisés en créant des activités qui répondent à des besoins collectifs, et qui implique la population qui les consomme.

A la fois usagers des prestations mises en œuvre par l’association qu’est la Régie, bénéficiaires des emplois offerts et acteurs de la mobilisation démocratique, les habitants sont au cœur du dispositif. Les organismes de logements sociaux sont les principaux donneurs d’ordre des Régies.

Ressources de l’Etat et de l’Europe

Abdou fait partager sa passion au Jardin botanique de Coconi
Jardins familiaux à créer

Les Régies portent donc sur les territoires en difficultés, « dont les quartiers insalubres de la commune de Tsingoni », un projet d’insertion par l’activité économique, d’économie populaire et d’économie solidaire. Exemples d’activités d’utilité sociale proposés par l’adjoint au maire de Tsingoni : une auto-école, un garage auto, des jardins familiaux, des cafés associatifs, des laveries.

Il est également possible de produire des services urbains comme la réhabilitation de logements, l’entretien de l’habitat et des espaces verts ou la maintenance.

La RQ est une association dont le conseil d’administration est constitué à Tsingoni de 23 membres, dont la ville de Tsingoni et le conseil départemental, ainsi que les personnes qui font des dons à l’association.

Les ressources sont générées par le produit des cotisations des membres, mais aussi des subventions de l’Etat, de la communauté européenne et des collectivités territoriales.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Une vingtaine d'habitants  venue comprendre l'intérêt du dispositif
Une vingtaine d’habitants venue comprendre l’intérêt du dispositif

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours sur les communes de Koungou, Mamoudzou et...

139533
Dans un communiqué, le syndicat des eaux informe sa clientèle que compte tenu du niveau trop bas des réservoirs de tête "dans le secteur...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139533
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139533
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139533
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com