29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilOcéan IndienCrash de la Yemenia: les procédures judiciaires n’en finissent pas

Crash de la Yemenia: les procédures judiciaires n’en finissent pas

Un avion de la Yemenia Airways
Un avion de la Yemenia Airways (Image: Wiki Commons)

Cela fera bientôt 7 ans que l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia s’est abîmé en mer au large des Comores. Le 30 juin 2009, 142 passagers et 11 membres d’équipage étaient à bord. Logiquement, les procédures judiciaires sont enclenchées. Mise en examen pour homicides involontaires en avril 2013, la compagnie aérienne est condamnée en décembre 2014, à verser 1,2 millions d’euros à 3 familles de victimes du crash.

C’est ensuite le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence qui condamne la Yemenia en février 2015 à verser 30 millions d’euros aux familles des victimes. Mais la compagnie fait appel de ce jugement.

C’est donc ce procès en appel qui devait se tenir en début de semaine mais surprise: la Cour d’appel d’Aix-en-Provence a décidé de reporter l’audience. La société Ilfc, propriétaire de l’avion, propose à présent une négociation amiable. Le tribunal veut donc laisser le temps à ces discussions d’aboutir. En cas d’échec, une nouvelle date de procès serait alors fixée.

Toujours aussi douloureux

Pour les familles des victimes, c’est donc un nouveau report des indemnisations pourtant très attendues. L’enjeu est évidemment financier mais également simplement humain avec une volonté bien compréhensible de clore ces procédures très douloureuses.

Le logo de la compagnie Yemenia
Le logo de la compagnie Yemenia

Car depuis le crash, le comportement de la compagnie a été très difficile à vivre pour les familles, de même que les évolutions chaotiques de son activité. Suspendue dans un premier temps, la Yemenia avait finalement rouvert sa liaison avec Marseille en mars 2015, avant d’interrompre à nouveau momentanément son activité à cause de l’actualité dramatique au Yemen.

Changement de ton

En juin 2015, les proches des victimes, organisés en association, avaient organisés une marche en la mémoire des victimes. Tous faisaient part de leur ras-le-bol. «Nous devons continuer le combat malgré les larmes qui coulent depuis six ans», déplorait le président de l’association dans les colonnes du journal Le Monde.

Pourtant, «pour la première fois depuis le début de l’instruction nous avons des interlocuteurs qui nous répondent d’une manière peut-être constructive», a confié Me Gérard Montigny, l’avocat des familles de victimes, à nos confrères d’Outre-mer 1ère. Même si cet espoir est à nouveau synonyme d’attente, la fin des démarches est peut-être, enfin, en vue.

Une seule survivante

Le livre de Bahia, unique rescapée du crash
Le livre de Bahia, unique rescapée du crash

A noter qu’un jugement du tribunal de première instance des Comores a également condamné le 9 décembre 2014 la compagnie aérienne à indemniser 168 proches des victimes. Là encore, la démarche n’a pas réellement abouti.

Le vol qui transportait des passagers en correspondance depuis Marseille avait décollé de Sanaa, la capitale du Yemen, le 30 juin 2009, avec 142 passagers et 11 membres d’équipage. Il s’était écrasé en mer peu avant d’atterrir à Moroni. Au moins 62 Français et 43 Comoriens résidant dans l’hexagone se trouvaient parmi les victimes. Seule, Bahia Bakari, une adolescente âgée de 13 ans, avait miraculeusement survécu au crash. Elle s’était accroché pendant 11 heures à des débris flottants avant d’être récupérée par des pêcheurs.

Le rapport officiel final sur le crash de Yemenia Airways avait conclu en juin 2013 à la responsabilité des pilotes.
RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.