29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilOcéan IndienEliminatoires CAN 2017: Victoire des cœlacanthes, fierté comorienne

Eliminatoires CAN 2017: Victoire des cœlacanthes, fierté comorienne

Al Watwan 25 3 16«Victoire». Le mot est en Une de toute la presse comorienne ce vendredi matin après le match de l’équipe nationale de football. Les coelacanthes ont battu le Botswana 1 à 0 lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017.

«L’attaquant vedette El Fardou Ben Mohamed a fait la différence vers la demi-heure de jeu. Ce succès permet aux Comoriens de se relancer dans le groupe D, après des défaites au Burkina Faso et face à l’Ouganda», raconte RFI.

«Une victoire méritée, dix ans après notre adhésion à la Fifa», met en titre El Watwan, la première de l’équipe dans une compétition internationale… Conséquence, aucun adjectif n’est assez dithyrambique, oubliant peut-être un peu vite le niveau de la compétition: «Une victoire historique et amplement méritée» et même celle «de tout un peuple», ose Habari Za Comores.

Habari za Komori 25 3 16«Ce jeune comorien de l’île comorienne de Mayotte (sic) a sauvé tout un peuple. Retenez son nom, El-Fardou. Les mots me manquent pour témoigner ma compassion, ma satisfaction envers ce jeune footballeur. Et si la solution se cherche à travers le sport, après avoir constaté que les politiques ont échoué? El Fardou commence à fissurer un mur», s’emporte le journal… Mais c’est aussi le propre des victoires, avant le retour aux réalités. Car les Cœlacanthes devront encore confirmer et rééditer cette performance lors de la 4e journée, ce 27 mars à Gaborone.

Mada morose

Pendant ce temps, l’ambiance est moins euphorique à Madagascar qui a décroché un nul face à la Centrafrique (1-1) à Majunga, «un résultat qui arrange davantage les Centrafricains que les Malgaches», analyse RFI.

«Carolus Andriamatsinoro avait pourtant ouvert la marque pour Madagascar sur penalty (80e). Mais Moussa Limane a égalisé peu après pour les Fauves du Bas-Oubangui (1-1, 86e). Résultat: les Centrafricains sont deuxièmes du groupe B derrière l’Angola et devant la RD Congo, qui s’affrontent ces 26 et 29 mars.» Là encore, les Fauves du Bas-Oubangui tenteront de confirmer le 28 mars face aux Malgaches, à Bangui.
Pour Madagascar, avec 2 petits points au compteur, la qualification pour la phase finale de la CAN 2017 au Gabon s’éloigne.

Lutter contre la radicalisation

Trois reportages vidéo à découvrir dans la presse ce vendredi. Au Kenya d’abord, Arte Info est allé chercher «des outils pour lutter contre la radicalisation».
ARTE InfoAlors que depuis quelques années, la violence des Shebab affiliés à Al-Qaeda s’étend sur le territoire kenyan, la radicalisation islamiste y est un fléau raconte Arte.

«Dans ce pays peuplé à 80% de chrétiens, et seulement 10% de musulmans, (…) plusieurs milliers de Kenyans auraient déjà rejoint les rangs des djihadistes. La réponse du Gouvernement : une très forte répression militaire et policière, allant parfois jusqu’à des exécutions extra-judiciaires. Mais très peu d’actions de prévention. Pourtant les raisons de cette percée de l’extrémisme religieux sont claires : pauvreté et manque de connaissances des autres cultes. Pour tenter d’endiguer le phénomène, des associations de religieux ouvrent le dialogue.» Un reportage à découvrir par ici.

Durables…

Et puis à Madagascar, une initiative pour l’environnement : des sacs biodégradables à base de manioc. «Les sachets en plastique d’une épaisseur de moins de 50 microns sont interdits à Madagascar depuis le 1er octobre 2015. Une entreprise malgache importe de la fécule de manioc pour produire des sachets biodégradables», explique l’AFP Vidéo repris par Boursorama.

Euronews 25 3 16Enfin, autre reportage développement durable, celui d’Euronews qui nous emmène au Kénya où le Japon aide le pays à miser sur la géothermie, une source d‘énergie tirée de la chaleur présente dans le sous-sol.
«La Vallée du Rift dispose de l’une des plus grandes centrales géothermiques du monde. L’usine d’Olkaria est un projet inédit, mené par le Kenya et le Japon et destiné à fournir à un maximum de Kenyans, une énergie renouvelable à bas coût», raconte la chaîne d’info paneuropéenne.

Quatre centrales géothermiques sont implantées en plein coeur du parc national de Hell’s Gate.
Actuellement, la production géothermique atteint dans la zone, 514 mégawatts. Ce qui représente environ le quart de l‘électricité produite dans le pays.

En 35 ans, l’entreprise Kengen a creusé 281 forages pour puiser cette chaleur, mais avec les centrales, les choses ont pris une autre dimension grâce à l’Agence japonaise de coopération internationale. Et «un programme a été mis en place pour les habitants des environs. Les Massaïs qui vivaient sur le site retenu pour le projet ont dû être relocalisés. De nouvelles habitations et une école ont été offertes. Si l’ancien établissement accueillait 84 élèves, ils sont aujourd’hui plus de 200 à être scolarisés.» Un Voyage au Kénya par là.

RR
www.jdm2021.alter6.com

2 Commentaires

  1. 282554 666649Its always excellent to learn guidelines like you share for weblog posting. As I just started posting comments for weblog and facing difficulty of lots of rejections. I think your suggestion would be beneficial for me. I will let you know if its work for me too. 606076

  2. 235286 725371Hello there, I discovered your blog by way of Google at the same time as searching for a comparable topic, your website got here up, it seems to be great. Ive bookmarked it in my google bookmarks. 28808

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.